Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Benyounès Bellagnech
  • : Analyse institutionnelle : Théorie et pratique au sein des institutions politiques, éducatives et de recherche. L'implication des individus et des groupes dans la vie politique et sociale.
  • Contact

Recherche

12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 12:05

 

[Café espéranto Paris - Rendez-vous mensuel] La semaine de « L’âme de la poésie »

 

La semaine de « L’âme de la poésie »

au Château Coopératif de Grésillon

Du vendredi 11 avril au vendredi 18 avril 2014


http://gresillon.org/spip.php?article121&lang=fr
http://gresillon.org/spip.php?article121&lang=eo

 

1902836 10201546592055752 1812682680 n

 

 

Vendredi 11 avril 2014 15h30-18h30


Atelier d’écriture « les amuse-bouche » de la muse » Isabelle NICOLAS
1. « L’amuse bouche de la muse » se déguste au choix à l’apéritif, pendant le repas ou après. Il permet un moyen d’échange original et convivial et s’invite à la table de chacun.

2. Les activités d'expressions écrites ne sont pas isolées, elles sont précédées (et /ou suivies) d'autres activités d'expressions orales, de lectures, d’interactivités qui permettent de créer le contexte nécessaire pour écrire sans complexe.

3. L’objectif ludique permet de laisser de côté l’aspect formel de l’écriture pour faire une nouvelle rencontre avec sa plume qui ne demande qu’à être légère et créative. Les affres du passé sont oubliées pour laisser place à la spontanéité.


4. Pour privilégier la décontraction et l’attention envers chaque participant, l’atelier sera composé de 20 personnes maximum.

 


Les supports et le contenu :

Avec des supports variés et appropriés les scribes seront amenés à : découper, lire, choisir, s’inviter, tirer au sort, dessiner, mimer….

Le contenu de l’atelier sera tour à tour thématique et diversifié en fonction de la demande du commanditaire.

Vendredi 11 avril 2014. Soirée

Soirée de bienvenue. Présentation ludique de chacun.


Samedi 12 et dimanche 13 avril 2014 de 9h30 à 12h30
Atelier d’écriture « les amuse-bouche » de la muse » Isabelle NICOLAS


Du samedi 12 au dimanche 13 avril 2014 de 15h30 à 18h30
Atelier d’initiation au « Jeu du Phénix » animé par deux animatrices agréées.


Les jeux seront en vente sur place à un tarif préférentiel.

 


Qu’est-ce que le Jeu du Phénix ?

Le « Jeu du Phénix »est un jeu philosophique conçu par l'écrivain Vincent Cespedes, et publié sous forme de coffret par les Editions Flammarion en 2011. Il possède une langue propre : le foyn. Ce Jeu est constitué d'une base de 50 symboles et 9 concepts spatio-temporels qui forment une monade (le Jeu en lui-même) et dont la connaissance permet de nombreux champs d’application (source Wikipédia)

Pour une démonstration de 10 minutes, vous pouvez aller sur You Tube :

Le Jeu du Phénix http://www.youtube.com/watch?v=2tptQKfQNJM&feature=related

 

 

Du lundi 14 avril au vendredi 18 avril 2014 de 9h30 à 12h30
Atelier d’écriture « les amuse-bouche » de la muse » Isabelle NICOLAS


Du lundi 14 avril au vendredi 18 avril 2014 de 15h30 à 18h30
Atelier de lecture à voix haute animé par Pierre Benoît ROUX, du collectif « Les Livreurs. »


Ces ateliers de lecture ont pour but l'apprentissage de la lecture à haute voix, de faire entendre en public l'œuvre d'un auteur et de faire découvrir l'art d'interpréter un roman, une nouvelle, un poème, une correspondance...

Le participant apprend la lecture orale et à donner voix à toutes les nuances de sens et de rythme d'un texte pour offrir à son assistance la plus juste interprétation possible. Il parvient alors à suggérer un univers, une atmosphère, des sentiments, des personnages tout en laissant libre l'auditeur de créer ses propres images.

Par ailleurs ces cours de lecture permettent au participant de s'initier à la prise de parole en public et d'acquérir différentes techniques qui lui serviront en d'autres circonstances. A travers des exercices de lecture à haute voix appropriés, il aborde l'équilibre et le positionnement du corps, la décontraction, le souffle, la voix et développe son instrument de travail.

"Chaque séance commence par un entraînement du corps et des exercices liés au souffle et à la voix, à l’articulation et à la phonation. Les stagiaires travaillent ensuite autour d’un ou de plusieurs textes littéraires. Durant le stage un texte en langue Esperanto sera proposé dans le corpus de texte."



Les soirées : Elles sont en cours de programmation et sont aussi laissées à la créativité de chacun. Vous pouvez proposer des idées, venir avec votre instrument de musique, vos balles de jonglage, votre livre de contes préféré, vos jeux coopératifs, vos blagues, vos sketches et surtout votre bonne humeur !


Note : Ces ateliers ont lieu en langue française sans traduction. En dehors des ateliers vous pouvez parler l'espéranto ou une autre langue.


Tarifs :

Le prix forfaitaire à la journée est de 70 euros, il comprend : Le petit déjeuner, le déjeuner, le dîner, la session et la nuit avec les draps !

Une session : 20 euros



REPAS (demi-tarif jusqu’à 16 ans) . ...............

Petit déjeuner 4 €

Déjeuner + café 10 €

Dîner 9 €

Vin (pour les repas, bouteille) Rouge, rosé, blanc ; sec, demi-sec, moelleux, doux 5-10 €

 

- Forfait pour « Le Jeu du Phénix » : 140 euros.

Le tarif comprend les repas, les deux journées, la nuit et les sessions.

Prévoir en plus l’achat du Jeu du Phénix.


- Forfait pour les 4 jours de la « Lecture à voix haute. » : 280 euros

Le tarif forfaitaire comprend les repas, les 4 journées, les 4 nuits et les sessions.


- Forfait pour la semaine « L’amuse bouche de la muse » : 490 euros

Le tarif forfaitaire comprend les repas, les 8 journées, les 7 nuits et les sessions.

Forfait complet : « L’âme de la poésie. » 600 euros.

 


Conditions d’inscriptions :


« L’amuse bouche de la muse » Atelier d’écriture.


Date limite d’inscription 6 avril 2014 à Minuit.

5% de réduction si l’inscription se fait avant le 31 mars 2014.


Nombre de places limitées : 20.

 

« Jeu du Phénix » :


Date limite d’inscription 6 avril 2014 à Minuit.

5% de réduction si l’inscription se fait avant le 31 mars 2014.


Nombre de places limitées : 40.

 

« Lecture à voix haute. »

Date limite d’inscription 7 avril 2014 à Minuit.

5% de réduction si l’inscription se fait avant le 31 mars 2014.


Nombre de places limitées : 15

 

Moyens de paiements :

Inscription en ligne : http://gresillon.org/spip.php?rubrique21


MOYENS DE PAIEMENT ......

de tous les pays Virement** international (en partie gratuit en zone euro)

titulaire : “MCE Gresillon”, BIC : PSSTFRPPNTE (Banque Postale)

IBAN : FR16 2004 1010 1101 4853 9P03 213

adresse banque : La Banque Postale, centre financier, 44900 NANTES cedex 9

compte UEA “gres-y” avec indication “stage”


compte Paypal “kastelo@gresillon.org” (les habitants de la zone euro doivent augmenter la somme à payer de 4 % pour des frais administratifs)
en France uniquement virement** français à : nom “MCE Gresillon”,
banque 20041, guichet 01011, compte 0148539P032, clé RIB 13
chèque français* à l’ordre de “MCE Gresillon”


chèques vacances* (français) de ANCV

droit individuel à la formation (français) DIF*

* Veuillez envoyer inscriptions et chèques à : Maison Culturelle de l’Espéranto
Grésillon St. Martin d’Arcé 49150 BAUGÉ-EN-ANJOU
France

** ** Comme Motif du virement notez “stage” et votre nom. **



Pour tous renseignements complémentaires, contacter Isabelle NICOLAS :

Isabelle.nicolas2@gmail.com
Tél. : 06.70.58.61.19

 


http://gresillon.org/spip.php?article121&lang=fr
http://gresillon.org/spip.php?article121&lang=eo
http://gresillon.org/spip.php?rubrique21

 

 

Transmis par Isabelle Nicolas 

 

 

http://lesanalyseurs.over-blog.org

 

http://journalcommun.overblog.com/

Partager cet article
Repost0
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 14:26

 

 

variAzione
n°1 à Liège (BE)

 

logo-an-vert-liege-1-.jpg

 

 

 

Atelier "fanfare non conventionnelle" pour joueurs d'instrument à vent et à percussion

menée par Salvatore Panu

5-6 mars 2014 de 10h30 à 20h

rue Mathieu Polain 4 – 4020 - Liège (B)

www.lanvert.be

 

renseignement et inscriptions: répondre à ce mail

 

 

 

Histoire, géographie et genres du chant social italien et de Sardaigne

 

logo-5-.jpg

 

 

25 boulevard Saucy

4020 Liège (BE)

www.aquilone.be

 

Le 9 mars à 15h 
Concert de Salvatore Panu (chant + accordéon)


Les 11 et 12 mars  de 18h à 22h
Laboratoire pratique de chant menée par Salvatore Panu

Renseignements et inscriptions : torepanu@tiscali.it

 

 

 

 

SANS MODÉRATION 
 

Petites chansons savoureuses et révoltées à déguster sans modération

 

Textes des chansons : Ingrid Naour et Pierre Drachline

 

Badia ou Dame Dynamite à la voix
Denis Robert ou Le Père Vénère à la voix
Salvatore Panu ou Le Père Lapurge à l’accordéon
Alain Bruhl ou Le Père Peinard au sax alto

Gérard Nespoulos ou Le Père Duchêne à la contrebasse

 

 

 

sans-moderation-neutre-2-.jpg

 

 

 

Vendredì 7 mars à 18h

Concert à domicile

Bruxelles

tres proche de la gare Bruxelles Midi

Reservation obligatoire (repondre à ce mail)

-----------------------

Samedì 8 mars à 19h30

Diner-concert-bio au Relais du Triporteur

124, rue Middelbourg

1170 Boitsfort (Bruxelles)

Reservation obligatoire (repondre à ce mail)

-------------------------

Dimanche 9 mars à 18h

Concert à La Grange

Mesnil-Église

(en wallon Mwinne-Eglijhe – commune de Houyet, province de Namur, BE)

--------------------------------------

SANS MODÉRATION 
Petites chansons savoureuses et révoltées à déguster sans modération.

 

https://vimeo.com/68303641

 

 

 

Reteivanillich mailing list
Reteivanillich@lists.contaminati.net
https://lists.contaminati.net/listinfo/reteivanilich

 

 

Transmis par Salvatore Panu

 

 

http://lesanalyseurs.over-blog.org

 

http://journalcommun.overblog.com/

Partager cet article
Repost0
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 17:32

 

Pétition – Amazonie



Notre pétition sera remise au Palais Présidentiel dans quelques heures! Atteignons 2 millions de signatures avant la réunion


Envoyez cet email à tous vos proches!



Chères amies, chers amis,


Le Congrès brésilien vient de faire passer une loi qui donne carte blanche aux exploitants forestiers et agricoles pour raser d'immenses étendues de forêt vierge en Amazonie. Seule la présidente Dilma peut mettre son veto. Si la pression monte déjà dans le pays, une énorme
mobilisation mondiale montrera à Dilma que sa réputation sur la scène internationale est en jeu. Persuadons-la d'arrêter le massacre à la tronçonneuse en Amazonie -- signez la pétition urgente et envoyez-la à tous vos contacts:


Le Congrès brésilien vient de voter un effroyable article du code forestier qui donne carte blanche aux exploitants forestiers et agricoles pour raser d'immenses étendues de forêt vierge en Amazonie.
Désormais, seule la présidente Dilma Rousseff peut enterrer cette loi.



Heureusement, dans quelques semaines, Dilma accueillera le plus grand sommet mondial sur l'environnement, et des experts affirment qu'elle ne peut décemment pas l'inaugurer en tant que la chef d'Etat qui aura signé l'arrêt de mort de la forêt vierge. Elle est d'ores et déjà confrontée à une pression grandissante des Brésiliens, qui sont 79% à rejeter la loi. Une énorme mobilisation mondiale peut convaincre Dilma d'abandonner cette loi, et non la forêt tropicale.



Dilma fera sa décision dans les prochaines 48 heures! Persuadons-la d'opposer son veto dès aujourd'hui. Cliquez ci-dessous pour signer la pétition urgente visant à stopper le massacre à la tronçonneuse en Amazonie -- et envoyez-la à tous vos contacts:


 http://www.avaaz.org/fr/veto_dilma_global_final_push_fr/?vl

L'Amazonie est le poumon de la vie sur Terre -- 20% de notre oxygène provient de cette magnifique forêt vierge, qui joue un rôle-clé en atténuant le changement climatique. Sur la dernière décennie, le Brésil a considérablement limité le déboisement, qui a diminué de 78%
entre 2004 et 2011. Grâce à quoi? Un code forestier réputé mondialement, une application rigoureuse de la loi et la surveillance par satellite.



Or cette loi criminelle ouvrirait la voie à l'abattage d'arbres sur une zone aussi grande que la France et la Grande-Bretagne réunies tout en blanchissant les exploitants de toutes leurs activités criminelles passées de déforestation. Non seulement les forêts brésiliennes se transformeraient en paysages de désolation, mais cela créerait un précédent mondial néfaste. Il est vital que nous protégions l'Amazonie.

Le Brésil se développe rapidement et se bat pour sortir des dizaines de millions de gens de la pauvreté. Bien qu'il ait été prouvé que la déforestation n'a pas d'impact sur la croissance, le puissant lobby agricole qui a aidé Dilma à accéder au pouvoir exerce, dans un but lucratif, de fortes pressions pour qu'elle rase la forêt vierge. Et cette bataille n'est pas belle à voir -- les militants locaux se font assassiner, intimider ou réduire au silence. Pourtant, d'anciens ministres de l'environnement et le peuple brésilien ont fait clairement comprendre qu'ils veulent sauver l'Amazonie. À nous de les soutenir maintenant et d'exhorter la présidente Dilma à résister aux pressions.

Le destin des forêts tropicales du Brésil ne tient qu'à un fil.
Heureusement, Dilma Rousseff est particulièrement vulnérable à la pression citoyenne en ce moment, et une mobilisation mondiale nous permettrait de remporter une victoire pour la planète! Signez la pétition urgente ci-dessous et faites passer le mot -- d'anciens ministres de l'environnement remettront la pétition en mains propres à Dilma:

http://www.avaaz.org/fr/veto_dilma_global_final_push_fr/?vl

Au cours des trois dernières années, nous avons enchaîné les victoires contre vents et marées. Unissons nos voix de nouveau avant qu'il ne soit trop tard pour stopper la destruction de l'Amazonie, protéger notre planète et ériger Dilma en figure de proue de la défense de l'environnement sur la scène internationale.


Avec espoir et détermination,


Luis, Pedro, Maria Paz, Alice, Ricken, Carol, Lisa, Rewan et toute l'équipe d'Avaaz



PLUS D'INFORMATIONS:



Brésil : la réforme du code forestier menace la forêt amazonienne (Novethic)


http://www.novethic.fr/novethic/ecologie,ressources_naturelles,bois,bresil_reforme_code_forestier_menace_foret_amazonienne,137239.jsp


Amazonie: les déboisements ont presque triplé au 1er trimestre 2012 (20 Minutes)


http://www.20minutes.fr/article/912121/amazonie-deboisements-presque-triple-1er-trimestre-2012

Au Brésil, la Commission pastorale de la Terre souligne la hausse des violences en milieu rural (La Croix)


http://www.la-croix.com/Religion/Urbi-Orbi/Monde/Au-Bresil-la-Commission-pastorale-de-la-Terre-souligne-la-hausse-des-violences-en-milieu-rural-_NP_-2012-05-09-804042


Les Brésiliens refusent le démantèlement du code forestier (WWF - en anglais)
http://wwf.panda.org/?uNewsID=200698


Soutenez le mouvement Avaaz!

Nous sommes entièrement financés par les dons et nous ne recevons aucune subvention de la part de gouvernements ou d'entreprises. Notre équipe fait en sorte que le plus petit don soit le plus efficace possible.
 ________________________________

Avaaz est un réseau citoyen mondial de 14 millions de membres qui mène des campagnes visant à ce que les opinions et les valeurs des peuples influent sur les décisions mondiales. ("Avaaz" signifie "voix" dans de nombreuses langues). Nos membres sont issus de tous les pays du monde; notre équipe est répartie sur 13 pays et 6 continents et travaille dans 17 langues. Pour découvrir certaines de nos plus grandes campagnes, cliquez ici ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter.



Ce message a été envoyé à fneyrat@gmail.com parce que vous avez précédemment signé une pétition. Si vous souhaitez changer votre adresse, votre langue ou d'autres informations, contactez-nous en utilisant ce formulaire. Pour vous désinscrire de notre liste, envoyez un e-mail à unsubscribe@avaaz.org ou cliquez ici.

 

Pour contacter Avaaz, merci de ne pas répondre à cet e-mail.
Ecrivez-nous plutôt en utilisant le formulaire suivant:

 


http://www.avaaz.org/fr/contact, ou appelez-nous au +1-888-922-8229
(Etats-Unis)

 

Transmis par Lucia Ozorio

 

 

http://lesanalyseurs.over-blog.org

 

http://journalcommun.overblog.com/ 

Partager cet article
Repost0
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 20:22

 

 

Sur les Traces de la Conspiration des Muses (Quatrieme Mouvement)

Work in progress nomade d’improvisation, composition et « conduction »

menée par Salvatore Panu

Concert le samedi 22 février à 20h30

Théâtre Le Lumen, avenue Branly à Ambès (Bordeaux)

 

 

affiche muse bordeaux flyweb[9]

 

 

Approche du chant de tradition orale en Sardaigne

 

Laboratoire pratique mené par Salvatore Panu

Mardi 25 février 2014 de 18h à 22h

3 Place Gilson, 1170 Bruxelles

Salle du 1° étage des Ecuries de la Maison Haute

Ceux qui sont interessé à participer peuvent me repondre à cette e-mail

 

Testaccio-Belgique, 45, rue des Garennes 1170 Bruxelles (0032-2-6727720)
   www.voixdesgarennes.be

 

 

 

orgosolo-2-.jpg

 

 

 

La Troisième Rive

21 rue aux Honfroy - 27120 – Ménilles (Normandie)

 

vous invite à une rencontre tous les premiers W.E. de chaque mois

 

L’AUBERGE ESPAGNOLE

 

Les 28 février, 1 et 2 mars 2014

 

Salvatore Panu invite les musiciens

à pratiquer la musique Tzigane.

 

 

Vendredi 28 février 19h à 22h et jours suivants 

Pratique musicale

 

Samedi 1 mars à partir de 20h

Fête ouverte au public  pour l’inauguration du chapiteau d’Étincelle Bouillasse

Le Hangar, 2 chemin du Village 78270 Lommoye

 

Dimanche 2 mars à partir de 15h

Concert ouvert au public à la Troisième Rive

 

Repas et hébergements autogérés

 

L’hébergement sera réservé en priorité aux musiciens, merci de nous prévenir de votre venue.

 

Contact : 02 32 36 59 86 - troisiemerive@orange.fr

 

Site internet : www.troisiemerive.com

 

-cid_C9563E70-9AF8-4099-8579-EF1ADBF9BA1E-home-2-.jpg

 

 

 

Reteivanillich mailing list
Reteivanillich@lists.contaminati.net
https://lists.contaminati.net/listinfo/reteivanilich

Partager cet article
Repost0
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 19:08

 

 

INFORMATIONS

 

 

le-regime-de-vichy-est-responsable-de-la-mort-de-camille-cl

 

 

INFORMATIONS

 

Dire NON à la revichysation des esprits – suite (1)

Parlez-nous d’autres choses !

 

En mars 2013, le supplément en ligne du « Midi Libre » rendait compte de « L’abandon à la mort… de 76 000 fous par le régime de Vichy » (L’Harmattan, nov. 2012) :

http://www.serpsy.org/des_livres/livres_2013/ajzenberg.html

« La conclusion des deux hommes (Armand Ajzenberg et André Castelli) est sans appel. Si tant de “fous” et de “psychopathes” sont morts à travers la France entre 1940 et 1944 (les nombres oscillent entre 40 000 et 76 000), ce n’est pas seulement la faute à “pas de chance”, ni même “triste résultat des circonstances”, comme cela a avait été annoncé auparavant par l’historienne Isabelle von Bueltzingsloewen dans son ouvrage« L’hécatombe des fous ». […] mais pour André Castelli, il y avait bien, au sommet de l’État, parmi certains cercles influents, une volonté eugénique de se débarrasser des fous, similaire à celle qui a existé en Allemagne nazie » écrivait le journaliste.

 

Comme dans toute édition en ligne, il y a les remarques sollicitées à l’article. Remarques souvent dissimulées derrière des pseudonymes. Si cela ne révèle pas un grand courage, cela permet à l’internaute de se libérer.

 

Exemples :

- Allobroge : « Ah ça manquait : dénoncer Vichy comme ayant participé volontairement à l’extermination des aliénés !... Voilà qui va donner des arguments aux journalistes à la veille des élections municipales, histoire de faire oublier les carences du gouvernement en place ! ».

 

- Moritz : « Ça c’est de l’info !!! Après la neige (en hiver) on va nous bassiner avec cette nouvelle et passer sous silence ce qui intéresse vraiment les Français : chômage, réforme des retraites, baisse du pouvoir d’achat… Et surtout les moyens que va utiliser ce gouvernement pour nous sortir de la m… ».

 

- Rastacoire : « Bien tard pour s’en apercevoir, et trop tard pour le dénoncer… C’est fou ce que certaines périodes de l’histoire sont plus prisées que d’autres tout aussi dramatiques voire même plus… ».

 

- Glamour : « Les journalistes nous parlent sans arrêt du passé, mais le présent et surtout le futur vu comme est la France ils devraient s’inquiéter et nous en parler ».

 

- Allobroge : « 40 à 76 000 morts ! Bigre ! Du simple au double ! Autant dire qu’on en sait pas grand chose et que ce ne sont que des supputations destinées à faire publier un ouvrage ! Il faudrait aussi rajouter tous les morts de mort naturelle, morts de malnutrition à cause de l’occupation, des camps de prisonniers, des restrictions, de l’âge tout simplement ! Ah pourquoi ne sont ils pas morts avant ou nés après ?! ».

 

Quelques réactions quand même à ces propos :

- Le jeune vieux sage gardois : « À lire certains commentaires, on peut constater que le négationnisme a encore de beaux jours devant lui… Révoltant et affligeant ».

À quoi Kaplan ajoute :

- «  Toutes mes félicitations… Je ne savais pas qu’il existait des nostalgiques de ce que la France a connu de pire, et capables de mettre l’actuel gouvernement en rapport (défavorable) avec une dictature fasciste ». Et encore : « Hélas, il n’y a pas eu en France de réelle “dénazification”, parce que De Gaulle a voulu rassembler plutôt que de faire juger. De nombreux collabos sont restés en place ou simplement tranquilles. On en a même retrouvé aux origines du FN ».

 

Propos précédents, restons politiquement corrects, populistes. J’imagine assez bien Allobroge, Moritz, Rastacoire, Glamour défilant récemment et scandant des slogans racistes, voire antisémites. Je les imagine hurlant « Non au droit à l’avortement ! », « vive le droit à la vie ! »… Et s’en foutant des morts dans les asiles psychiatriques sous des gouvernements siégeant à Vichy. Pensez, des fous ! Parlez-nous d’autres choses !

 

Et s’en foutant pareillement des vieillards internés et morts (50.000 paraît-il) dans les hospices à la même époque. Pensez des vieux ! Et s’en foutant encore des malheureux peuplant alors les prisons, et mourant aussi par dizaines de milliers. Pensez des criminels ! Parlez-nous d’autres choses !

 

À propos de ces derniers, il se trouve qu’un garde des Sceaux du gouvernement Darlan, Joseph Barthélemy, étant à ce titre aussi, selon son expression, ministre des Prisons, raconte dans ses mémoires (Ministre de la Justice, Pygmalion, 1989) :

« Il y avait 18.000 emprisonnés par justice en mars 1940, il y en avait 50.000 deux ans après. [...] Le problème le plus grave était celui de l’alimentation de ces prisonniers ». Cette augmentation ne résultait pas d’une inflation de la criminalité, mais notamment du nombre important de résistants arrêtés « par justice ». Il y en eu probablement beaucoup plus après 1942, la résistance ayant pris de l’ampleur. Tous ne moururent cependant pas de faim : pour un soldat allemand abattu, 100 résistants prisonniers étaient fusillés, mais beaucoup si.

 

Joseph Barthélemy raconte encore : les prisonniers « Certes, ils avaient leurs cartes d’alimentation. Mais la ration stricte, sans aucun supplément devait être insuffisante à soutenir un homme ». Comme dans les hôpitaux psychiatriques, comme dans les hospices. Et il poursuit : « L’amaigrissement était effrayant. La mortalité était alarmante : à cette Centrale de Riom où la mortalité était de trois à quatre par an, il y eut 120 morts dans un semestre. […] Mes récriminations, mes plaintes, mes réclamations ne trouvaient pas d’échos dans le milieu gouvernemental : « vos clients ne sont pas intéressants », me répondait le ministre des Finances. « Fusillez-les », me conseillait ironiquement Darlan. À quoi je répondais que mon métier n’était pas de tuer, que c’était le sien. Et une autre fois : « Envoyez quelques bouffées de gaz asphyxiants ».

 

Tout cela pour dire que la revichysation des esprits (1), aujourd’hui, ne va pas sans amnésie à propos de la politique vichyste d’hier. Il y eut, hier, non-assistance à personnes en danger de mort, il y a, aujourd’hui, non-assistance à mémoires en danger de mort. Et cela durera tant que des Allobroge, des Moritz, des Rastacoire et des Glamour continueront à s’en foutre des dizaines de milliers de morts dans les hôpitaux psychiatriques, dans les hospices de vieillards, dans les prisons. Mais aussi tant que beaucoup d’autres leurs feront échos. Voyez, exemple assourdissant, le silence de la presse écrite nationale sur ces sujets. Silences qu’il faut bien nommer censures. Tant que ces faits criminels d’hier ne seront pas entrés dans l’Histoire, ils resteront alors de simples faits divers. Des « détails », dirait l’autre.

 

(1) Cette expression ne vise évidemment pas les habitants de Vichy-la-Belle mais caractérise l’idéologie qui animait les gouvernements siégeant, sous l’Occupation, à Vichy, devenue alors capitale de la France.

 

 

Pour compléter la lecture de cet article… on peut revenir aux articles précédents.

Que l’on peut retrouver sur le site de Mediapart

http://blogs.mediapart.fr/blog/armand-ajzenberg

 

Mais ne pas oublier de lire ceux qui suivront.

MERCI

 

 

 

Armand Ajzenberg

 

http://lesanalyseurs.over-blog.org

 

http://journalcommun.overblog.com/ 

Partager cet article
Repost0
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 10:16

 

INFORMATION

 

INFORMATIONS 
DEPUIS UN CERTAIN TEMPS UNE PRATIQUE S’EST INSTAURÉE : D’UNE PART, L’ÉCHANGE D’INFORMATIONS CONCERNANT LA PUBLICATION DE VOS/NOS LIVRES OU D’ÉVENEMENTS QUE VOUS JUGER INTÉRESSANTS ET/OU, AUSSI, ATTIRER L’ATTENTION SUR UN LIVRE QUI VOUS A PLU. 



AUJOURD’HUI : 


DE Charles GARDOU : Pascal, Frida Kahlo et les autres... : Ou quand la vulnérabilité devient force

http://www.editions-eres.com/parutions/education-et-formation/connaissances-de-la-diversite/p3304-pascal-frida-kahlo-et-les-autres-ou-quand-la-vulnerabilite-devient-force.htm 
‪Editions Eres, 16 janvier 2014




À l'instar de Fragments sur le handicap et la vulnérabilité (Érès, 2005), Charles Gardou ouvre à une intelligence de la fragilité et donne à comprendre que l'Homme est d'autant plus fort qu'il se connaît et s'assume vulnérable. Une réédition qui a une place à part dans l'itinéraire de son auteur, engagé à bâtir une société inclusive.
 

À travers le récit de l'œuvre-vie de Robert Schumann, Frida Kahlo, Blaise Pascal, Jean-Jacques Rousseau, Fedor Dostoïevski, Joë Bousquet, Helen Keller et Démosthène, Charles Gardou donne à voir la place de la vulnérabilité dans toute vie et les ressorts nécessaires pour la surmonter. À l'heure où l'on exalte la facticité, où s'affiche la loi de la force avec indécence, il met en lumière, à travers eux et bien d'autres figures, souvent mythifiées, les valeurs oubliées de la fragilité. Il montre que le mépris et l'exclusion naissent de cet oubli.

 

Catégorie
Éducation

LicenceLicence de paternité Creative Commons (réutilisation autorisée)  

Charles Gardou est aussi l’un des initiateurs de l’Appel à la création d’un mémorial pour les victimes malades et handicapés du régime de Vichy : 
www.change.org/MemorialVictimesHandicap 


____________________________________________ 

 

De Rodolphe Oppenheimer-Faure et Luc Corlouër :

 

EDGAR FAURE : Secrets d’Etat – Secrets de famille

http://www.oppenheimer.fr/ 

 

Quelques mois avant la parution du livre écrit par Rodolphe Oppenheimer-Faure et Luc Corlouër chez Ramsay (prévu en avril 2014), Déborah Derai nous donne son avis : 


Ce livre n’est pas un livre comme les autres. Il ne se feuillette pas, il se déroule ; il ne se lit pas, il se suit. Quelle belle fresque à déplier en un long travelling latéral pour que l’histoire, ou plutôt le train, avance.
Pour aller où, pour y faire quoi ? Mystère. Ce qui importe est de monter à bord et de se laisser aller à la rêverie ferroviaire. Rodolphe Oppenheimer-Faure, pied au plancher dans la politique et Luc Corlouër, mettent le lecteur à la place du voyageur, et la tête collée à la vitre du train, le paysage défile à la cadence de la toile cartonnée qu’ils déploient. Des détails et scènes cueillis en chemin, où l’imaginaire tricotera des histoires à l’infini.L’histoire paraît simple…

 

 


CES INFORMATIONS SONT DIFFUSÉES À CE JOUR À UN GROUPE DE PLUS DE 950 RELATIONS DE 1ER NIVEAU ET, SI VOUS Y VOYEZ UN INTÉRÊT, À PLUS DE 200 000 AUTRES RELATIONS DE 2ÈME NIVEAU,  SI BIEN SÛR CELLES-CI SONT PAR VOUS RELAYÉES. 

 

 

Armand Ajzenberg

 

http://lesanalyseurs.over-blog.org

http://journalcommun.overblog.com/

Partager cet article
Repost0
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 12:02

 

 

 

Chers tous,

 

Mon nouveau livre "mémoires d'un rebouteux breton" est préfacé par nos chers professeurs Francis Lesourd et Jean Louis Legrand et dédicacé à notre, mon, ami Yann Strauss (licence, master 1, master 2 EFIS saison 2009-2012 même promo que moi). Mon livre sort le 20 février.

 

Catherine


 

 

9782258105164 

 

 

 


MÉMOIRES D’UN REBOUTEUX BRETON

Catherine ÉCOLE-BOIVIN

 

 

 

Le récit de la vie étonnante d'un rebouteux, qui au coeur d'une Bretagne rurale, pendant près de cinquante ans, donne un sens à son existence en soignant les douleurs des gens, paysans pour la plupart.

 




Mémoires d'un rebouteux breton est le témoignage d'un homme né en 1927, qui a observé depuis l'enfance son père rebouteux et hérité de sa mère le don de soigner zonas et brûlures. Grâce à ce précieux legs, l'homme ira, itinérant, soulager les souffrances des uns et des autres, ceux du bocage, à la frontière du Mont-Saint-Michel et de la Bretagne. A sa suite, le lecteur pénètre un univers où la raison parfois lâche prise quand le corps et les mots guident les gestes du soignant.
 

D'une humanité rare, cet homme déroule le fil de sa vie et ponctue ses confessions d'anecdotes incroyables, lesquelles par le talent de Catherine Ecole-Boivin perdureront dans notre mémoire collective. 

 

 

http://www.pressesdelacite.com/site/memoires_d_un_rebouteux_breton_&100&9782258105164.html

 

 

 

http://lesanalyseurs.over-blog.org

 

http://journalcommun.overblog.com/

Partager cet article
Repost0
17 février 2014 1 17 /02 /février /2014 10:21

 

SUR MEDIAPART : À PROPOS DE


« DIRE NON À LA REVICHYSATION DES ESPRITS


Quelques commentaires seulement, dus aux limites imposées par LINKEDIN. Pour tous les lire allez sur :


http://blogs.mediapart.fr/blog/armand-ajzenberg/070214/dire-non-la-re-vichysation-des-esprits

 

 

PAR PHILIPPE CORCUFF


"Il y a aujourd’hui une montée évidente des forces qui poussent à la revichysation des esprits : l’antisémitisme de Dieudonné, les agressions racistes contre Christiane Taubira, l’homophobie, les attaques contre tout ce qui est affirmé, par la rumeur ou le mensonge, comme une menace à une « identité de la personne » conservatrice (contre le mariage pour tous, contre l’égalité homme-femme, contre le droit à l’avortement, contre une fin de vie adoucie…)."

Vigilance nécessaire dans la conjoncture nauséabonde actuelle!

Et pétition signée!



PAR JEAN MICHEL LAHIEYTE


Je mène des recherches aux archives départementales de la Dordogne à propos de mon défunt beau père responsable FTP présenté sous un aspect "liquidateur" dans une notice parue dans un ouvrage largement diffusé localement. Cela renvoie, pour moi à un aspect que vous abordez la "réconciliation" sur la base des non dits et renvoyant dos à dos les uns et les autres et évidemment à l'avantage des uns : pendant que les collaborateurs ont repris leur place dans la "communauté nationale", des résistants sont signalés sans précaution ni preuve pour leurs abus. En 1950 les résistants communistes étaient abandonnés par leur propre parti, (affaire Tillon comme partie visible d'un iceberg) et on pouvait s'en donner à cœur joie à leur propos, cela en a bien arrangé certains. Je pense qu'il y a encore des séquelles, je ne vais pas défendre rétrospectivement, ce qui n'aurait évidemment aucun sens, une épuration plus radicale, par contre la méthode utilisée en Afrique du Sud basée sur la reconnaissance des exactions par ceux qui les ont commises comme conditions d'un éventuel passage à autre chose me paraît, bien que je manque beaucoup d'informations sur le sujet, intéressante. Les séquelles vont au delà du discrédit jeté à peu de frais sur d'anciens FTP et ont sans doute aussi rapport avec la diffusion d'un crypto pétainisme... Tout ça pour vous dire que le carton 1W. art 51 que j'ai consulté le 31/12 dernier contenait une allusion au problème que vous soulevez, j'ai juste noté sur mon cahier de recherche "libération des aliénés de Tournai: 223 personnes" et que je signe la pétition



PAR DOMINIQUE DUTILLOY


DU GRAND N'IMPORTE QUOI ! C'est la première fois que je lis ce terme : "Re-vichysation des esprits" ! Là, c'est très grave ! On se permet de jeter un amalgame, une diffamation, un mensonge... insultants à l'encontre de la Ville de Vichy !
Armand Ajzenberg, l'auteur de cet article parle du Régime de Vichy ! Or, il semble ignorer que le Régime de Vichy n'a jamais existé ! Si l'on parle d'un tel régime, on ne peut parler que des spécialités culinaires de la Ville de Vichy : les Carottes Vichy, le Pâté de pommes de terre, les Pastilles Vichy, le Maroquin…


Seul a existé le Régime de l'Etat Français installé à Vichy, instaurée Capitale dudit Etat par le Maréchal Philippe Pétain !

Alors, en l'état, je ne puis guère signer la pétition ! Pour que je puisse le faire, il faudrait que l'auteur de cet article puisse signer son appel de la manière suivante : "Re-pétainisation des esprits", et, qu'il puisse enlever tous les termes faisant référence à la Ville de Vichy !

Pour l'en convaincre, je l'invite instamment à lire très attentivement les articles suivants :
- "Lettre ouverte à Jean-Pierre Azéma,

- "Pourquoi toujours cacher l'histoire derrière la géographie ?".


D'avance, je le remercie de pour toutes ces corrections qu'il voudra bien faire !
Dominique Dutilloy, un Vichyssois en colère !

 



PAR ARMAND AJZENBERG EN RÉPONSE AU COMMENTAIRE DE DOMINIQUE DUTILLOY.
Je comprends l'irritation d'un habitant de Vichy. Il doit en aller de même pour un habitant de Munich (l'esprit munichois), et pour bien d'autres villes qu'il serait trop long de citer.


Il ne s'agit que de raccourcis devenus usuels. Il faudrait dire : "Le gouvernement de l'État français ayant son idéologie -Travail, Famille Patrie -, idéologie fasciste ou pire (le statut des juifs, la volonté d'effacer leur visibilité en France), et qui siégeait à Vichy". Pour dire cela le raccourci "Le régime de Vichy", pour qui s'est un peu intéressé à l'histoire de cette période signifie la même chose et ne prête pas à confusion avec le fait d'habiter à Vichy. Peut-être, l'Histoire dans les manuels scolaires concernant cette époque est-elle imparfaite, ou incomplète. En tout cas, l’abandon à la mort de dizaines de milliers de malades mentaux, […] comme l’abandon des dizaines de milliers de vieillards internés dans les hospices, comme l’abandon à la mort des dizaines de milliers de personnes qui peuplaient les prisons (pour la plupart des résistants arrêtés), morts de faim, ne figurent pas dans les manuels scolaires […].


En tout cas, je me rallie à l'explication, et justification, que vous a donnée Jean-Pierre Azéma :

 


« La polémique dans laquelle vous paraissez vouloir m’engager à propos de mon ouvrage Vichy-Paris, les collaborations – Mémoire et histoire (paru en octobre 2012, André Versailles éditeur) n’est pas nouvelle. Je me souviens que cette appellation du « régime de Vichy » et les réticences qu’elle suscitait déjà avaient été évoquées - et balayées - lors du Congrès qu’une Fédération de déportés avait organisé à Vichy il y a plus de vingt ans, ce qui montrait bien qu’il n’y avait aucun contentieux entre la ville et les victimes des agissements du régime en question. J’ai eu aussi l’occasion d’en discuter avec Monsieur Charasse, dont la proposition n’a pas conduit à une condamnation systématique d’une appellation, dont il existe d’autre cas dans les références historiques. Faudrait-il cesser de parler de la République de Weimar (dont vous citez l’exemple), la Curie romaine, voire des Vendéens ou des Bourguignons ?
Je crois qu’il y a de multiples raisons qui ont rendu cette appellation usuelle : je me contente de rappeler que c’était celle de l’époque (et je me garderai de souligner qu’à l’époque – justement –, la plupart des habitants de Vichy ne s’en plaignaient guère). Les formules que vous suggérez (du genre « le gouvernement de Darlan », ou pis encore « les collaborationnistes », eux parfaitement opposés à un régime qu’ils considéraient comme de l’eau tiède, ainsi que les termes de « maréchalistes » et de « pétainistes » désignant des variantes de soutien à ce fichu régime, etc.) ne sauraient satisfaire les historiens. Vous êtes certainement, comme la plupart des lecteurs, conscient du sens qu’ont les termes, en particulier les adjectifs, selon les contextes… »

 

 

 

Armand Ajzenberg

 

http://lesanalyseurs.over-blog.org

 

http://journalcommun.overblog.com/

Partager cet article
Repost0
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 18:31

 

Pratiques de formation Analyses

 

Le journal pédagogique :

Outil de conscientisation de l'expérience

 

Revue internationale

En Sciences de l'éducation et de la formation

 

 

Le journal est ancré dans l’histoire de l’Université de Paris 8 et son utilisation actuelle fait de lui le symbole d’une pédagogie basée sur l’expérience du sujet. Aujourd’hui, à l’heure de la sélection et de la compétition, le journal rapproche et devient par là même un outil de coopération entre les hommes. De la licence au master, il est utilisé à Paris 8 comme un moyen de réflexion et de suivi individualisé de l’étudiant.

 

Ce numéro de Pratiques de formation-Analyses explore les multiples vertus du journal pédagogique : il démontre la congruence entre la pensée critique et l’action qui en découle. À travers les pages et les lignes d’un journal, c’est l’engagement de son auteur qui s’expose et se définit. Cette lecture des journaux qui devient collective par le partage de son expérience avec d’autres apporte les matériaux nécessaires pour une entrée collaborative dans la recherche où la réflexion se construit dans l’écriture et dans l’échange.

 

Après un article de synthèse sur le mouvement diaire à Paris 8 et plus largement dans celui de la recherche, les auteurs de ce numéro nous invitent : à penser la posture du formateur, à questionner l’évaluation, à considérer le processus de construction des savoirs et présentent une nouvelle posture du pédagogue…qui apprend en écrivant.

 

 

La revue Pratiques de Formation - Analyses a été créée en 1981 par le Service de la Formation Permanente de l’Université Paris 8. Cette revue a pour visée fondamentale de contribuer au développement d’une éducation permanente tout au long de la vie. Elle se veut à la fois un espace de recherches théoriques portant sur des dimensions critiques de la formation, ainsi qu’un espace de réflexion sur des pratiques et leurs formalisations. Par le caractère international de ses rédacteurs, la revue vise une dimension de recherche et d’analyses de pratiques très large englobant l’espace francophone. Elle se veut aussi un carrefour d’informations, d’échanges et de débats sur les thèses, les ouvrages, les revues ainsi que les supports multimédias ou Internet qui sont produits dans le secteur de l’éducation tout au long de la vie.

 

Pratiques de Formation - Analyses est diffusée par abonnement (deux numéros par année civile). Il est également possible de commander ses numéros déjà parus ainsi que ceux de sa collection « Thématiques » qui regroupent les ouvrages sur la reconnaissance et la validation des acquis via son site Internet.

 

Directeur de publication : Jean-Louis Le Grand

Rédacteur en chef : Francis Lesourd

Comité de rédaction : Jacques Ardoino, René Barbier, Guy Berger, Hélène Bézille,

Lucette Colin, Christine Delory-Momberger, Mehdi Farzad, Dan Ferrand-Bechmann,

Rémi Hess, Francis Lesourd, Jean-Louis Le Grand, Saeed Paivandi, Christian Verrier

Comité scientifique : Chine : Xing Quechao, Japon : Makoto Suemoto, Québec:

Danielle Desmarais, Louise Bourdages, Pascal Galvani; Allemagne : Christoph Wulf;

Espagne : José Gonzalez Monteagudo; Portugal: Paula Guimaraes; Suisse : Jacqueline Montbaron; USA : Michel Alhadeff; Mexique : Ruben Bag; Brésil : Anne-Marie Millon Olliveira; France : Gilles Brougère.

Correction, traduction : Haki Shtalbi

Conception de la couverture : Lydie Rollin

 

 

 

Sommaire

Le journal : outil de conscientisation de l’expérience

 

N°62-63 Septembre 2013

Coordination du numéro : Anne-Claire Cormery et Sandrine Deulceux

 

Jean-Louis Legrand – Editorial….p 5

Anne-Claire Cormery, Sandrine Deulceux – Présentation du numéro…..p 9

Lucette Colin – L’écriture du journal à Paris 8 : fondements épistémologiques, interrogations méthodologiques, développements théoriques, expérimentation sur des terrains divers…..p 19

Gabriele Weigand – Formes et fonction du journal dans un contexte de pédagogie et de sciences de l’éducation…..p 27

 

Première partie :

Le diariste : un praticien réflexif

 

Thierry Ducrot - La pratique du journal chez Raymond Fonvieille…..p 47

Ludivine Lapeyrade – Le journal et le musicien pédagogue….. p 59

Marie-Christine Presse – Ecrire sur ses expériences en VAE…..p 77

Marcello Vitali Rosati – Le journal comme atelier d’entraînement à la pensée….. p 89

 

 

Deuxième partie

Engagement et pédagogie

 

Pierre Montecchio – Objectivation et distanciation : De la question de la juste distance en travail social au cheminement au sein d’une formation en alternance…..p 99

Anne Olivier – Le journal comme outil de médiation dans la formation en alternance entre tuteur et apprenti, théorie et pratique….. p 115

Maia Simon – Le journal, outil de formation entre formateur et apprenant….. p 125

Kareen Illiade – Journal et évaluation…..p 143

 

 

Troisième partie

La socialisation du journal

 

Bernard Crépeau – Une pratique du journal pédagogique…..p 159

Remi Hess, Kareen Illiade – Entretien : Le lycée au jour le jour…p 175

Anne-Claire Cormery – Le journal de la construction de l’expérience à la définition d’un objet d’investigation ….. p 185

 

Quatrième partie

L’entrée dans la recherche

 

Augustin Mutuale – « L’école du christianisme »dans les journaux de Soren Kierkegaard. Une relecture de Feuerbach…..p 199.

Elena Theodoropoulou – La pratique du journal à partir d’un cours de philosophie de l’éducation en ligne : un amorçage méthodologique….. p 211

Swan Bellelle – Le journal : un atelier d’implication/transduction….. p 229

 

Notes de lecture

 

Georges Lapassade : De Vincennes à Saint-Denis : essais d’analyse interne….. p 249

Remi Hess – La pratique du journal, l’écriture au quotidien…..p 251

Remi Hess – Henri Lefebvre et la pensée du possible. Théorie des moments et de la construction de la personne….. p 255

Lucas Paltrinieri – La sanction éducative, une recherche-action…..p 259

Odile, Geneviève, Benoit et Remi Hess – L’accompagnement d’une mère en fin de vie. Journal à quatre mains…..p 263

Augustin Mutuale – De la relation pédagogique et du rapport aux savoirs : un journal de thèse….. p 267

Guy Berger, Augustin Mutuale – Conversations sur l’éducation, s’autoriser à éduquer….. p 271

 

 

Résumés de thèses

 

Benyounès Bellagnech – Dialectique et pédagogie du possible .…. p 277

Kareen Illiade – Le journal pédagogique, une éducation tout au long de la vie : l’université qui change…..p 283

Bertrand Crépeau – Tenue du journal et appropriation tout au long et au large de la vie d’un rapport philosophique à la technique….. p 287

 

Catalogue des Presses universitaires de Sainte Gemme….. p 293   

 

 

 

Mise en ligne par Bernadette Bellagnech

 

http://lesanalyseurs.over-blog.org

 

http://journalcommun.overblog.com/

Partager cet article
Repost0
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 15:42

 

Paris, le 30 janvier 2014

 

Communiqué de L’ESPER

 

Défendre l’Ecole de la République laïque et gratuite face aux attaques de l’extrême droite et des extrémismes religieux

 

Le conseil d’administration de L’ESPER qui s’est réuni le 27 janvier dernier condamne avec vigueur les manipulations, désinformations, et les stratégies délibérées de l’extrême droite et de quelques groupes religieux extrémistes qui s’en prennent à l’Ecole de la République.

 

L’ESPER s’inquiète de l’atmosphère que font régner quelques groupes minoritaires extrémistes rassemblés ces dernières semaines en France en un mouvement inepte et dangereux.

 

Ces groupuscules font dorénavant pression sur l’Ecole de la République, leurs enseignants, les parents d’élèves et même les enfants. Ils ne revendiquent aucun changement, aucune réforme. Ils organisent minutieusement le discrédit et l’affaiblissement, à travers l’Ecole, des fondements même de la République et notamment la laïcité.

 

Dernier subterfuge en date : la théorie du genre serait enseignée à l’Ecole, ce qui conduit quelques pseudo idéologues à se chercher un autre combat que celui perdu du mariage pour tous l’an passé par la mise en place de la « JRE (Journée de Retrait des Enfants) ». En ligne de mire, l’ABCD de l’Egalité qui a vocation à sensibiliser les enfants et les jeunes à l’égalité femmes-hommes à l’Ecole.

 

L’ESPER et ses organisations ne sont pas dupes de ces manipulations : des groupuscules s’emparent de ce sujet et n’hésitent pas à jeter l’opprobre sur les personnels de l’éducation nationale, les éducateurs et des parents d’élèves pour mieux discréditer le principe laïc de l’Ecole de la République.

 

Ces mouvements constituent une menace aussi bien par l’ampleur que pourrait prendre le mouvement, que par la méthode utilisée pour convaincre les parents de participer à ces évènements.

 

L’ESPER rappelle très simplement les trois mots inscrits sur les frontons de nos écoles publiques : « liberté, égalité, fraternité ». Elle appelle toutes les forces attachées aux valeurs républicaines à s’opposer à l’idée nauséabonde véhiculée par quelques polémistes en mal d’audience, quelques groupes religieux enhardis et quelques nostalgiques des périodes sombres de notre histoire.

 

Elle rappelle que la laïcité n’est pas une opinion, c'est le principe essentiel de la République, c'est elle qui garantit l’égalité de tous les citoyens de la République tant décriée par ces mouvements radicaux.

 

L’ESPER (L’Economie Sociale Partenaire de l’Ecole de la République) est une association rassemblant 45 organisations de l’Economie sociale (associations, mutuelles, coopératives, syndicats) agissant dans le champ de l’Ecole et de la communauté éducative. Ses membres mènent ainsi des activités dans les domaines suivants : santé, assurance, banque, médico-social, formation, accompagnement des métiers éducatifs, centres de vacances et de loisirs, activités post et périscolaires…

 

L’ESPER a vocation à constituer un espace d’échange et de dialogue entre ses membres, et à exprimer des prises de position communes sur ses conceptions de l’Ecole publique laïque et de la société.

 

L’ESPER, c’est : 4,5 millions de personnes protégées par une mutuelle santé ; 13,5 millions de personnes protégées par une mutuelle d’assurance ; 1,2 million de sociétaires d’une coopérative bancaire ; 5,9 milliards d’euros de budget ; 46 000 salarié(e)s sur toute la France ; 1 450 établissements ou services de santé et médico-sociaux ; 5 000 centres de loisirs ; 300 centres de vacances.

 

Contact : L’ESPER – 3 square Max HYMANS – 75 015 PARIS – 01 43 06 29 21

www.lesper.fr – contact@lesper.fr

 

 

Les organisations membres de L’ESPER

 

o 2FOPEN-JS

www.2fopen.com

 

o Adéic

www.adeic.fr

 

o ADOSEN –

Prévention Santé MGEN

www.adosen-sante.com

 

o AFEV

www.afev.org

 

o AGEEM

www.ageem.fr

 

o ALEFPA

www.alfepa.asso.fr

 

o ANATEEP

www.anateep.fr

 

o APAJH

www.apajh.org

 

o Arts et Vie

www.artsetvie.com

 

o Casden

www.casden.fr

 

o CEMEA

www.cemea.asso.fr

 

o CRAP –Cahiers Pédagogiques

www.cahiers-pedagogiques.com/

 

o DDEN

www.dden-fed.org

 

o EEDF

www.eedf.fr

 

o Entraide Universitaire

www.eu.asso.fr

 

o FAS

 

o USU

www.autonome-solidarite.fr

 

o FCPE

www.fcpe.asso.fr

 

o FNCMR

www.lescmr.asso.fr

 

o Foéven-Fédération des Aroéven

www.aroeven.fr

www.vacances-aroeven.fr

www.bafabafd-aroeven.fr

 

o FRANCAS

www.francas.asso.fr

 

o FSU

www.fsu.fr

 

o GCU

www.gcu.asso.fr

 

o JPA

www.jpa.asso.fr

 

o Les Fauvettes

www.les-fauvettes.asso.fr

 

o La Ligue de l’Enseignement

www.laligue.org

 

o Le CAPE

www.collectif-cape.fr

 

o LMDE

www.lmde.com

 

o MAE Assurance

www.mae.fr

 

o MAE Mutuelle

www.mae.fr

 

o MAE Solidarité

www.mae-prevention.org

 

o MAIF

www.maif.fr

 

o MGEN

www.mgen.fr

 

o MLF

www.mlfmonde.org

 

o OCCE

www.occe.coop

 

o PEP

www.lespep.org

 

o Prevention MAIF

www.prevention.maif.fr

 

o SE-UNSA

www.se-unsa.org

 

o SGEN – CFDT

www.sgen.cfdt.fr

 

o Solidarité Etudiante

www.solidariteetudiante.fr

 

o Solidarité Laïque

www.solidarite-laique.org

 

o UNEF

www.unef.fr

 

o UNL

www.unl-fr.org

 

o UNSA Education

www.unsa-education.org

 

 

La composition du Bureau de L’ESPER

 

Président : Roland BERTHILIER (MGEN)

Vice-Présidents : Pierre DESVERGNES (CASDEN), Jean-Marc ROIRANT (Ligue de l’Enseignement), Dominique THYS (MAIF)

Secrétaire général : Edgard MATHIAS (MAE)

Trésorier général : Roger CRUCQ (FAS – USU)

 

Trésorier général adjoint : Didier JACQUEMAIN (Francas)

 


Partager cet article
Repost0