Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Benyounès Bellagnech
  • : Analyse institutionnelle : Théorie et pratique au sein des institutions politiques, éducatives et de recherche. L'implication des individus et des groupes dans la vie politique et sociale.
  • Contact

Recherche

3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 16:09

 

Quelques Perles du Brevet

 

 


Q: Ajouter un suffixe ou un préfixe pour donner le contraire du mot Croissant.

R: Pain au chocolat

 

 

q: mettez au féminin: "un temps pluvieux"

r: "une journée plus vieille"

 

 

On pourrait augmenter la résistance des plantes OGM en leur injectant des gènes de plantes BIO.

 

 

Au moyen-âge, les livres étaient recopiés par les druides.

 

 

Les deux blocs qui s'affrontent pendant la guerre sont les russes et les aliens.

 

 

 

Si Paris est plus peuplée que Bordeaux, c'est que Bordeaux est moins peuplée que Paris.

 

 

Énoncé: Calculer l'aire du triangle.

Réponse: L'aire du triangle est de l'oxygène (CO2)

 


Q : Quels sont les éléments indispensables à un vote démocratique visibles sur ce document?

R : Les éléments indispensables si-ont l'urinoir, les enveloppes et la cabine.

 

 

Il y a eu tellement de morts pendant la guerre de 1914-1918 que les soldats s'enterraient eux-mêmes dans les tranchées.

 

 

Le foetus se nourrit grâce à la viande de sa maman.

 

 

Question : Où se situe l’Angleterre?

Réponse : L'Angleterre se situe en Angleterre...

 

 

Le dernier des poilus se nomme Sébastien Chabal.

 

 

Le mur de Berlin séparait la Russie en deux.

 


La 1ere Guerre Mondiale a eu lieu en premier et la 2ème a eu lieu après.

 

 

Quand tu mets l'eau de mer au soleil, le sel s'évapore. C'est comme quand tu colles une affiche sous la pluie: la pluie fait s'évaporer la colle.

 


Sujet : La direction radar–avion fait un angle de 5° avec l'’horizontale. Calculer alors l'’altitude de l’'avion à cet instant. On arrondira à la centaine de mètres près.

Réponse : Il suffit de passer un coup de fil à la tour de contrôle.

 

 

Le feminin du corbeau est la corbeille.

 


Le président de la République a des pouvoirs fatales.

 

 

Le rôle des femmes durant la guerre est de remplacer les hommes à la maison.

 

 

Le président c'est l'homme qui préside avec ses dents!

 


Pendant la première Guerre mondiale, la population a appris que les femmes servent à quelque chose.

 


Ceci est une autobiographie car on retrouve le fameux "Il était une fois..."

 

 

Question : À quel genre appartient ce récit ?

Réponse : Ennuyeux.

 

 

Qu'es-ce qu'un bidonville ? Euh.. c'est une ville qui n'existe pas, elle est bidon.

 


 

Perles choisies sur le site : http://www.perlesdubac.fr 

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 14:50

 

Région Île de France : lesper.idf@orange.fr

Correspondant Bernard Jabin : b.jabin@occe.coop

 

OCCE 75 149 rue de VAUGIRARD 75015 PARIS

Téléphones: 06 51 14 50 63 / 01 47 83 29 55 ; Télécopie: 01 47 83 29 44

 

 

 

 

Bonjour à toutes, à tous, à chacune et à chacun,

 

Vous trouverez, infra, une invitation pour la soirée organisée par L'ATELIER.

 

 

Bonjour,

 

Toute l'équipe de l'Atelier a le plaisir de vous convier au lancement régional du Mois de l'économie sociale et solidaire qui aura lieu le 6 novembre prochain.

N'hésitez pas à diffuser cette invitation à vos contacts.

 

Nous espérons vous compter parmi nous à cet événement festif.

 

Bon Mois de l'ESS et à bientôt,

 

L'équipe de l'Atelier

 

 

 

////////////////// INVITATION - LANCEMENT DU MOIS DE L'ESS EN IDF ///////////////////

 

 

 

Concert : "11 artistes lancent le Mois de l'ESS"

 

Un Barcamp et un moment festif pour lancer le Mois de l'économie sociale et solidaire en Île-de-France autour de la culture

 

 

 

Dans le cadre du lancement du Mois de l'économie sociale et solidaire, l'Atelier, la CRESS IDF, la Région Île-de-France, Fairplaylist, la Mairie du 11ème arrondissement et les réseaux culturels ont le plaisir de vous convier au lancement du Mois de l'ESS :

 

 

 

Le 6 novembre 2013 à partir de 17h45 au Pan Piper 

 

2-4 impasse Lamier –­ 75011 Paris

 

 

 

18h : Barcamp - La culture, un secteur économique comme les autres ?


Venez échanger autour d'un Barcamp autour de la culture : la musique peut-elle être équitable ? Y-a-t-il assez d'établissements culturels à côté de chez moi ? Les artistes peuvent-ils être solidaires les uns avec les autres ? Des exemples de sujets dont vous pourrez discuter lors de cette conférence. Une conférence participative où c'est vous qui proposez les thématiques d'ateliers !

Entrée gratuite mais inscription obligatoire : http://www.atelier-idf.org/agenda/2013-11-06,concert-11-artistes-lancent-Mois-ESS-idf.htm

 


20h30 : 11 artistes lancent le Mois de l'ESS en musique !


Venez profiter des concerts organisés par l'association Fairplaylist !

Au programme : Jeanne Added • Bertrand Belin • Jill Caplan • Clarika • Seb martel • Telamuré • Nawel • Denis Péan • Mister Lear • JP Nataf • Jean-Christophe Urbain.

Concert payant (14 - 18€):Achat des billets : https://www.weezevent.com/fairplaylist

 


N'attendez pas ! Les 50 premiers inscrits au Barcamp bénéficieront d'une place gratuite pour le concert. Inscrivez-vous dès maintenant sur http://www.atelier-idf.org/agenda/2013-11-06,concert-11-artistes-lancent-Mois-ESS-idf.htm

 

 


Le Mois de l'ESS en Île-de-France sera ouvert par :

Jean-Paul Planchou, Vice-Président en charge de l'économie sociale et solidaire à la Région Île-de-France

Pauline Véron, Adjointe au Maire de Paris chargée de l'économie sociale et solidaire

Patrick Bloche, Député-Maire du 11ème arrondissement

Eric Forti, Président de la CRESS IDF

Jean-Marc Brûlé, Président de l'Atelier

 

 

Merci de la diffuser largement...

 


 

Salut et fraternité.

 

Bernard JABIN

Correspondant Île de France de L'ESPER

Trésorier de la CRESS ÎDF

 

 

06 51 14 50 63

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 14:10

 

Région Île de France : lesper.idf@orange.fr

Correspondant Bernard Jabin : b.jabin@occe.coop

 

OCCE 75 149 rue de VAUGIRARD 75015 PARIS

Téléphones: 06 51 14 50 63 / 01 47 83 29 55 ; Télécopie: 01 47 83 29 44

 

  

 

Bonjour à toutes, à tous, à chacune et à chacun,

 

  

"France : des associations s’unissent pour établir un rapport sur les droits des enfants en France 

 

 

Le 22 octobre 2013, 34 organisations françaises actives dans le secteur de l’enfance se sont engagées à travailler ensemble, sur la période 2013-2015, à la production collective d’un rapport sur l’état des droits de l’enfant en France.

 

 

Ce projet dénommé "AEDE" (Agir ensemble pour les droits de l'enfant), initié par la branche française de l’ONG Défense des enfants internationale (DEI–France), s’inscrit dans le cadre du contrôle de l’application par la France de la Convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant (CIDE).

 

 

C’est la première fois qu’un rapport pour le Comité des droits de l’enfant des Nations unies est rédigé collectivement en France par des organisations de la société civile œuvrant dans tous les domaines (santé, handicap, éducation, culture et loisirs, protection de l’enfance, justice, accompagnement des parents, aide aux familles migrantes, défense des droits humains etc.)

  

 

Cette dynamique collective associera les enfants et les jeunes, directement ou indirectement, en les sollicitant et en collectant auprès d’eux leurs contributions au contenu de ce rapport alternatif afin que celui-ci devienne aussi, autant que possible, le leur.

  

 

Les 34 organisations ont prévu, tout au long des trois années que dure le projet de solliciter les représentants de la puissance publique : il s’agit qu’ils renouent le dialogue avec la société civile, trop longtemps laissé à l'abandon, pour des politiques publiques cohérentes pensées dans l’intérêt supérieur des enfants.

 

 

De façon transversale, une concertation avec l’Etat, aux niveaux national et décentralisés, sera suscitée pour relancer une dynamique de progrès. Des échanges annuels seront notamment organisés à l’occasion des 20 novembre 2013, 2014 et 2015.

 

_______________________________

 

Les 34 organisations :

 

  

ACE : Action Catholique des Enfants / ACEPP : Association des collectifs enfants parents professionnels / AFEV : Association de la Fondation étudiante pour la Ville / AFMJF : Association française des Magistrats de la Jeunesse et de la Famille / Aide et Action / ANACEJ : Association nationale des conseils d’enfants et de jeunes / APAJH : Fédération des Associations pour adultes et jeunes handicapés / ATD (Agir tous pour la dignité) Quart-Monde France / CDERE : Collectif pour le droit des enfants roms à l‘éducation / CEMEA : Association nationale des Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active / Citoyens et Justice / CNAEMO : Carrefour National de l’Action éducative en Milieu Ouvert / CNAPE : Convention Nationale des Associations de Protection de l’enfance / CNB : Conseil national des Barreaux / DEI - France : Défense des Enfants International – France / Dynamo-International / ECPAT France / Entraide Universitaire / FCPE : Fédération des conseils de parents d’élèves / FNAPTE : Fédération nationale des assesseurs près les Tribunaux pour Enfants / Forum Français de la Jeunesse / Hors la Rue / ICEM (Institut coopératif de l’Ecole moderne) Pédagogie Freinet / Intermèdes Cultures Robinson / Jets d’encre/ JOC : Jeunesse Ouvrière Chrétienne/ LDH : Ligue des droits de l’Homme / OCCE : Office central de coopération à l’Ecole / Pasde0deconduite / FGPEP : Fédération Générale des pupilles de l'enseignement public / Solidarité Laïque / SNUipp-FSU : Syndicat National Unitaire des Instituteurs et Professeurs des écoles et PEGC / Trisomie 21/ UNIOPPS : Union nationale interfédérale des œuvres et organismes privés non lucratifs sanitaires et sociaux

 

 

 

Pour en savoir plus : http://www.dei-france.net "

 

  

Cordialement à toutes, à tous, à chacune et à chacun,

 

Bernard JABIN

Correspondant Île de France de L'ESPER

06 51 14 50 63

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 14:54

Réunion des irrAIductibles : 24 octobre 2013

 

Personnes présentes :

Remi Hess, Gabriele Weigand, Anne Olivier, Bertrand Crépeau, Jérémy Poulard, Swan Bellelle, Djafar Ikdoumi, Leonore Bazinek, Saadia Hatif, Camille Rabineau.

 

 

Remi Hess commence par nous parler des dernières nouvelles concernant le laboratoire Experice. La présidente a reçu plusieurs professeurs pendant l’après-midi. Cela faisait plusieurs années que cela n’était pas arrivé. Suite à cette réunion, il est possible que le poste de Patrice Ville soit remplacé.

 

Sur les PUSG : Remi Hess nous parle des deux histoires de vie qu’il vient de faire avec Thomas et Elisabeth Von Salis, un couple de psychanalystes suisses, militant dans les groupes opératifs ; et avec Ana Maria Araujo, militante uruguayenne, ayant participé à la lutte armée. Ces deux histoires de vie feront partie de la collection « Figures » des PUSG.

 

Nous profitons également de ce moment pour féliciter Bertrand Crépeau qui a soutenu sa thèse le matin même, et qui est donc maintenant « docteur en sciences de l’éducation ».

 

 

Rappel de l’ordre du jour :

Numéros en cours

Congrès des irrAIductibles

 

 

a.  a) Faire son doctorat à Experice, coordonné par Anne Olivier, Katia Mendez, Swan Bellelle

 

Attente d’un article de Remi Hess et Jean-Louis Le Grand (entretien réalisé par Anne Olivier).

Normalement, ce numéro devrait être prêt dans un mois.

Camille Rabineau attend le numéro à mettre en page.

Idée de Léonore Bazinek : créer une rubrique d’annonce des colloques, séminaires, et thèses à venir.

En décembre 2013, Remi Hess, Jean-Louis Le Grand, et Patrice Ville vont faire soutenir un certain nombre de thèses : idée de rajouter une ou deux pages de présentation de ces thèses pour le numéro des doctorants. Du coup, il faudrait qu’il soit prêt avec début décembre (dans un mois).

 

 

c.   c) Sur la politique : coordonné par Frédéric Cantegreil.

Pour l’instant, ce numéro est en stand-by, en attendant que les personnes investies dans ce numéro soient de nouveau disponibles. Si vous avez des idées n’hésitez quand même pas à nous contacter, Frédéric (gf@bleu-pale.fr), et moi-même (camillerabineau@gmail.com).

 

 

e.  e) L’enseignement en ligne, coordonné par Anne-Valérie Revel

Anne-Valérie propose qu’un étudiant en présentiel coordonne ce numéro avec elle. Je me propose de travailler avec elle sur ce numéro.

Idée d’organiser une table ronde (date à définir) avec étudiants en présentiels, et étudiants en ligne.

Entretiens avec les professeurs de l’enseignement en ligne.

 

 

2. 2) Organisation d’un congrès des irrAIductibles

 

 

Un groupe doit se constituer pour organiser cet évènement qui pourrait avoir lieu l’été prochain.

Je dois me mettre en contact avec celui qui gère ces séminaires au château de Ligoure pour réserver, ainsi qu’avec Martin Herzhoff, qui organise régulièrement des évènements à Ligoure, pour qu’il me donne quelques conseils.

D’ici là, si certaines personnes sont intéressées pour aider à l’organisation de cet évènement, veuillez-vous mettre en contact avec moi.

 

 

Prochaine réunion des irrAIductibles : semaine du 18 au 22 novembre (date à définir)

 

 

Camille Rabineau, le 25/10/2013

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 15:33

 

CHRONIQUE POLITIQUEMENT INCORRECTE No 17



Et les historiens sous Vichy ?



On a vu dans des chroniques précédentes que des bouches, récemment, s’ouvraient. À propos de la Collaboration dans nombre d’institutions et corporations, avec les nazis et Vichy, pendant la Seconde guerre mondiale. Les bouches s’ouvraient et la publication de livres à ce sujet se multipliaient : « Le mythe de l’identité nationale » (Régis Meyran, 2009) où étaient décrits les turpitudes de nombre d’anthropologues sous Vichy, «Les sociologues sous Vichy » (Jean Ferrette, 2012), «Nos ancêtres les germains, les archéologues au service du nazisme » (Laurent Olivier, 2012), «La musique en France sous l’occupation » (François Coadou, 2005). Et j’en passe… Avaient précédé ces ouvrages, et s’agissant des hôpitaux psychiatriques sous Vichy : «L’extermination douce » (Max Lafont, 1987), « Le train des fous » (Pierre Durand, 1988), «Droit d’asile» (Patrick Lemoine, 1997)…

Aucun de ces livres n’est l’œuvre d’un historien. Il s’agit à chaque fois d’un spécialiste de la corporation concernée (anthropologue, sociologue, archéologue, musicologue, psychiatre). Ils se sont fait historiens. Un livre pourtant déroge à la règle, non cité jusque là dans cette chronique : celui de l’historienne Isabelle von Bueltzingsloewen. Il s’agit de « L’hécatombe des fous » (2007). Mais pour elle l’objectif est de discréditer les auteurs l’ayant précédés pour pouvoir disculper Vichy de cette hécatombe (« Dans son contenu, le livre de Max Lafont, souvent présenté comme un scoop, ne contient pourtant aucune révélation », « Pour les psychiatres – communistes et non-communistes – […], la référence aux morts de faim sous Vichy participe d’une stratégie militante […] L’enjeu n’est pas de faire la vérité sur ce qui s’est passé, mais d’exploiter l’horreur de l’événement et la mauvaise conscience qu’il suscite pour faire bouger les choses... »). Je n’en traite pas ici car cela est largement développé dans « L’abandon à la mort… de 76 000 fous par le régime de Vichy » (2012). Pour ceux que ça intéresse :

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&isbn=9782336006239

J’ai cherché un livre traitant de la communauté « des historiens sous Vichy ». En vain.


Certes, il y eu Jérome Carcopino. Historien et ministre de l’Éducation nationale du gouvernement Darlan de février 1941 jusqu’en mai 1942, date à laquelle Laval remplaça Darnan. Les quinze mois passés à Vichy n’ont rien d’une parenthèse dans la carrière de Carcopino. En témoigne cette lettre de Roger Kann, neveu de Salomon et Théodore Reinach, à l’occasion d’une cérémonie organisée en l’honneur de Salomon et où participait l’ancien ministre de Pétain : « En devenant ministre de Vichy vous avez apporté à l’exécution en France des lois dites de Nuremberg, à l’antisémitisme, à la haine raciale, tout le poids de votre crédit, de votre talent, de votre personnalité hautement respectée jusque là. Loin de restreindre l’application de mesures si néfastes, vous avez parfois aggravé les restrictions édictées antérieurement et pourtant déjà bien sévères. Supposons un instant Salomon Reinach encore en vie à l’époque de votre ministère. Vous l’eussiez privé de ses fonctions de directeur de musée, vous l’eussiez empêché d’enseigner, interdit l’usage de ses ouvrages dans les universités ou les écoles. Qu’un Ripert ou un triste paltoquet tel qu’Abel Bonnard se fassent les exécuteurs de basses besognes, on ne s’en étonne pas. Mais on s’afflige de voir qu’un grand savant qui a donné tant de lustre aux études romaines ait pu apporter sa caution à la persécution des Français israélites ». Cité par Stéphanie Corcy-Debray dans son ouvrage «Jérome Carcopino, un historien à Vichy » (L’Harmattan, 2001). « À la Libération, il est révoqué de ses fonctions pour sa participation au gouvernement de Vichy. Emprisonné à Fresnes en août 1944, dans la même cellule que Sacha Guitry, il obtient sa libération provisoire en février 1945. Le 11 juillet 1947, la Haute cour de justice rend un arrêt de non-lieu pour services rendus à la Résistance. En 1951, il est réintégré dans ses fonctions » nous dit Wikipedia.



Certes. Il y eu aussi Marc Bloch. Historien et résistant. Après la Campagne de France de 1940, il est - en tant que juif - exclu de la fonction publique par le gouvernement de Vichy en octobre 1940. Son appartement parisien est réquisitionné par l'occupant, sa bibliothèque expédiée en Allemagne. Il est cependant rétabli dans ses fonctions, pour services exceptionnels, par le secrétaire d'État à l'Éducation nationale Jérôme Carcopino, ancien élève de son père. Il est alors nommé à la Faculté de Strasbourg repliée à Clermont-Ferrand. Il y continue ses recherches dans des conditions de vie très difficiles et en proie aux pires inquiétudes. Du fait de la santé de sa femme, il demande et obtient une mutation à Montpellier en 1941.

 
Il rédige par la suite, sans documents et dans des conditions difficiles, « Apologie pour l'histoire, ou Métier d'historien », publié en 1949 par les soins de Lucien Febvre, livre dans lequel il résume avec brio les exigences singulières du métier d'historien.

Il entre dans la clandestinité fin 1942, quand les Allemands envahissent la zone libre. En 1943, après l'invasion de la zone sud qui ne le laisse en sécurité nulle part, il s'engage dans la Résistance, dont il devient un des chefs pour la région lyonnaise au sein de « Franc-Tireur », puis dans les « Mouvements unis de la Résistance » (MUR). Il est arrêté à Lyon le 8 mars 1944 par la Gestapo, torturé, et meurt le 16 juin, fusillé par la Milice aux côtés de trente-deux autres résistants. Il tomba le premier en criant « vive la France ! » nous dit encore Wikipédia.



Ces deux cas sont bien documentés. Rien par contre s’agissant de la corporation historienne sous Vichy. Cela est semble-t-il un secret. Les bouches ne se sont pas encore ouvertes. Ce n’est pas que Vichy ne s’intéressait pas à l’Histoire de France. Bien au contraire, on a pu s’en rendre compte avec l’histoire des archéologues pendant la Seconde guerre mondiale. On le verra encore dans la chronique suivante à propos des manuels d’histoire sous Vichy. Ce n’est pas non plus qu’après guerre les historiens ne se soit pas intéressés à l’histoire du régime de Vichy. Bien au contraire. Pourtant, pas trace d’ouvrage (au singulier) quant aux historiens sous Vichy, comme chercheurs individuels ou regroupés dans des institutions. 

________________________________

RAPPEL : CES INFORMATIONS RÉGULIÈRES SONT DIFFUSÉES ACTUELLEMENT À UN GROUPE DE PLUS DE 930 RELATIONS DE 1ER NIVEAU ET, SI VOUS Y VOYEZ UN INTÉRÊT, À PLUS DE 200 000 AUTRES RELATIONS DE 2ÈME NIVEAU, SI BIEN SÛR CELLES-CI SONT PAR VOUS RELAYÉES.



À SUIVRE…

 

 

Transmis par Armand Ajzenberg

 

 

 

http://lesanalyseurs.over-blog.org

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2013 6 26 /10 /octobre /2013 21:36

 

Bonjour à toutes, à tous, à chacune et à chacun,

 

« La Lettre de L’ESPER n°31 » – Septembre 2013, envoyée voici quelques jours, annonce la mise en place du Conseil National Education Economie (CNEE)

 

« ACTUALITES DE L’ESPER

 

Vincent Peillon crée le Conseil national éducation économie

 

Il est chargé d'animer une réflexion prospective sur l'articulation entre le système éducatif et les besoins du monde économique ainsi qu'un dialogue permanent entre leurs représentants sur toute question relative à la relation entre l'éducation, l'économie et l'emploi.

 

Engagement pris par Vincent Peillon, en 2012 suite au rapport Gallois, il est tenu en 2013 par une publication d’un décret portant la création de cette instance le 25 juin dernier. Le conseil sera constitué de 5 représentants des syndicats d'employeurs, 5 chefs d’entreprise, 10 représentants des organisations syndicales de salariés et d'enseignants. Les 6 membres restants représentent le ministère et, pour deux d'entre eux, les conseils régionaux.

 

A la demande de L’ESPER et conformément aux engagements pris par le ministre de l’éducation nationale le 13 juin lors de la signature de l’accord-cadre de coopération entre son ministère, celui de l’ESS et L’ESPER, l’économie sociale et solidaire sera représentée dans cette instance.

 

Le premier ministre installera ce conseil le 18 octobre 2013. »

 

Aujourd’hui, le CNEE existe et fonctionne.

 

http://www.education.gouv.fr/cid74533/le-conseil-national-education-economie.html#Composition_du CNEE

 

Comme vous pouvez vous en rendre compte, l’ESS (L’ESPER en symbolise une des composantes) se trouve présente dans la composition de cette commission gouvernementale consultative, comme convenu dans le cadre de la signature de l’accord-cadre du 13 juin 2013.

 

L’ESS y siège parmi les représentants des employeurs (Alain Cordesse), parmi les représentants des personnels enseignants avec un administrateur du Conseil d’Administration de L’ESPER (Christian Chevalier) et deux administrateurs d’organisations membres de L’ESPER (Frédérique Rolet et Frédéric Sève).

 

 

 

Suite à la demande de collègues, voici la composition du CNEE (26 membres)

 

 

 

 

 

Cinq chefs d'entreprise

 

• Jean-Louis Beffa, président d'honneur et administrateur de Saint-Gobain

 

•Philippe Berna, président du Comité Richelieu

 

•Xavier Huillard, président-directeur général de Vinci

 

•Henri Lachmann, président du conseil de surveillance de Schneider Electric

 

•Muriel Pénicaud, directrice générale des ressources humaines du groupe Danone

 

 

 

Cinq représentants des employeurs

 

•Alain Cordesse, président de l’Union des employeurs de l'économie sociale et solidaire (UDES)

 

•Jean-Pierre Crouzet, président de l’Union professionnelle artisanale (UPA)

 

•Pierre Gattaz, président du Mouvement des entreprises de France (MEDEF)

 

•Jean-François Roubaud, président de la Confédération générale du patronat des petites et moyennes entreprises (CGPME)

 

•Jean-Christophe Sciberras, président de l’Association nationale des directeurs des ressources humaines (ANDRH)

 

 

 

Cinq représentants des salariés

 

•Laurent Berger, secrétaire général de la Confédération française démocratique du travail (CFDT)

 

•Pascale Coton, secrétaire générale de la Confédération française des travailleurs chrétiens (CFTC)

 

•Marie-Françoise Leflon, secrétaire générale de la Confédération française de l'encadrement - Confédération générale des cadres (CFE-CGC)

 

•Thierry Lepaon, secrétaire général de la Confédération générale du travail (CGT)

 

•Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Confédération générale du travail - Force ouvrière (CGT-FO)

 

 

 

Cinq représentants des personnels enseignants

 

• Christian Chevalier, secrétaire général du syndicat des enseignants (SE-UNSA)

 

•Patrick Desiré, secrétaire général de l’Union nationale des syndicats de l'éducation nationale (UNSEN CGT Educ-Action)

 

•François Portzer, président du Syndicat national des lycées et collèges (SNALC-CSEN)

 

•Frédérique Rolet, secrétaire générale du Syndicat national des enseignants du second degré (SNES-FSU)

 

•Frédéric Sève, secrétaire général de la Fédération des syndicats généraux de l'éducation nationale et de la recherche publique (SGEN-CFDT)

 

 

 

Quatre directeurs d'administrations centrales

 

• Simone Bonnafous, directrice générale pour l'enseignement supérieur et l'insertion professionnelle (DGESIP), ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche

 

•Jean-Paul Delahaye, directeur général de l'enseignement scolaire (DGESCO), ministère de l'éducation nationale

 

•Pascal Faure, directeur général du commerce, de l'industrie et des services (DGCIS), ministère du redressement productif, ministère de l'artisanat, du commerce et du tourisme

 

•Emmanuelle Wargon, déléguée générale à l'emploi et à la formation professionnelle (DGEFP), ministère du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social

 

 

 

Deux présidents de Conseil régional

 

• Jacques Auxiette, président du Conseil régional des Pays-de-Loire

 

•François Bonneau, président du Conseil régional du Centre

 

 

=> La CRESS IDF vous attend nombreuses et nombreux à la soirée du lancement national du Mois de l’ESS :

le jeudi 24 octobre à la Cigale à partir de 18h,

 

Pour de plus amples renseignements:

 

http://www.lemois-ess.org/spip.php?article190 

 

Cordialement à toutes, à tous, à chacune et à chacun,

Bernard JABIN

Correspondant Île de France de L'ESPER

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 18:22

 

INFORMATIONS
DEPUIS UN CERTAIN TEMPS UNE PRATIQUE S’EST INSTAURÉE, « HORS CHRONIQUES POLITIQUEMENT INCORRECTES », D’UNE PART, L’ÉCHANGE D’INFORMATIONS CONCERNANT LA PUBLICATION DE VOS/NOS LIVRES OU D’ÉVENEMENTS QUE VOUS JUGER INTÉRESSANTS ET/OU, AUSSI, ATTIRER L’ATTENTION SUR UN LIVRE OU UN ÉVÉNEMENT QUI VOUS A PLU.

 

De La Balustrade

25 Rue d'Alsace

75010 Paris

01 42 05 66 38

 

L´auteur, Gérard Le Puill viendra présenter son tout dernier livre "Produire mieux pour manger tous d´ici 2050 et bien après" à la Librairie La Balustrade, 25, rue d´Alsace, 75010 Paris, Métro Gare du Nord ou de l'Est.le 25 Octobre, à partir de 17h30 jusqu´à 19h30. Entrée libre et gratuite. Pour l´auteur, spécialiste de l'agriculture et de l'environnement, la planète ne pourra pas nourrir 9 milliards d´humains d´ici 2050 si on continue de fonder les échanges sur une concurrence mondialisée avec une localisation des productions selon la théorie des avantages comparatifs de D. Ricardo. Poursuivre dans cette voie revient à multiplier les famines sur fond de réchauffement climatique. Avec ce 3ème livre en moins de 5 ans, l´auteur propose de nombreuses pistes pour relever le défi alimentaire des prochaines décennies. Cela passe par les rotations des cultures, le travail simplifié des sols, l´agroforesterie, les ceintures vertes autour des grandes villes. Il s´agira de produire mieux pour manger tous, de capter du carbone au lieu d´en libérer, de privilégier la souveraineté alimentaire, la règle verte et la planification écologique par des contractualisations souples. C´est ainsi que l´on mettra en valeur les terroirs de France avec une production agricole diversifiée. ... II s´agit d´un défi passionnant que les agriculteurs, les décideurs politiques et les consommateurs devront relever ensemble. Venez échanger avec l´auteur, faire part de votre avis et contribuer à une approche active de ces questions et sujets de notre temps pour préparer l'avenir. Vous pouvez aussi commander l´ouvrage sur le site, il vaut 22 euros.

 


De Nicolas FAVRE, Artiste Peintre - www.nicolasfavre.com


Mon dernier catalogue vient de sortir, vous pouvez d'ores et déjà le visionner ici : 
http://www.nicolasfavre.com/catalogue/

Des exemplaires seront mis en vente lors du salon MacParis, du 28 novembre au premier décembre prochain, espace Champerret, Paris 17 :

http://www.mac2000-art.com/MACParis/index.php


De Claude Godfryd, Journaliste - Photographe chez Agence Bretagne Presse


Venise évoque l’amour et rime avec toujours. La Sérénissime est un alambic où la démesure des siècles se mélange à la grâce. Ses ors et ses chefs-d’œuvre aimantent charters et paquebots mais menacent de sombrer sous le poids du succès. A travers le champ de ces 20 photos, promenez-vous dans une Venise troublante, tantôt souillonne, tantôt parée de ses plus beaux atours. Un voyage insolite sur l’échelle des valeurs, au carrefour de l’insouciance et de l’émotion. Un ailleurs à deux heures de Paris.

http://claudegodfryd.wordpress.com/


De Christian PETEL, Psychiatre - Thérapeute individuel, conjugal et familial - Directeur de Fractale-Formation


Une FORMATION DE FORMATEURS est organisée en 3 modules de 2 jours à partir de décembre 2013 par FRACTALE.


Elle offre une approche de la formation fondée sur la communication, l’engagement et l’éthique de la relation.

Elle construit un formateur impliqué dans la transmission, soucieux des conséquences de ce qu’il transmet, animé par le respect et la considération de l’autre, accoucheur des compétences individuelles et de groupe.


Elle sollicite les différentes dimensions de la personne : sa capacité à transmettre des connaissances, son aptitude à se situer face à un groupe, à le gérer, sa possibilité de faciliter l’expression des aptitudes de chacun et le développement de ses compétences.


Elle donne les méthodes, techniques, moyens pédagogiques et méthodologiques, considérations professionnelles et éthiques de l’action de formation.
Elle alterne apports théoriques et exercices de mise en situation.
Elle est animée par le Dr Christian PETEL, psychiatre, spécialisé en approche contextuelle et en éthique relationnelle, et par Carmen SIGER, psychologue spécialisée en approche systémique.


Restent 3 places disponibles.

Programme et renseignements détaillés sur :

http://www.fractale-formation.fr/pdf/actualites/Formation_formateurs_2013.pdf

 


De ROLAND NADAUS, Poète, écrivain, critique littéraire, auteur dramatique

POESYVELINES 10 ANS EMISSION DE RADIO


Pour les 10 ans de POESYVELINES, Radio Sensations a réalisé une émission en direct de La Maison de la Poésie de St-Quentin-en-Yvelines, avec Lou Raoul lauréate 2013, Michel Voiturier (Belgique) lauréat 2009, Lydia Padellec prix 2013 des collègiens, et Roland Nadaus, président du jury et fondateur. On peut l'écouter sur le site: 
http://www.radiosensations.fr/yvelines/emissions-2-64.html?action=podcast


EXPOSITION DE PEINTURES de Francine MAYRAN

"MUSICIENS D'AUSCHWITZ,

TEMOINS D'UN AUTRE MONDE,

PORTEURS DE MEMOIRE"



dans le cadre du Colloque

«Musique et camps de concentration»



CONSEIL DE L’EUROPE

Strasbourg – 7 et 8 novembre 2013

Salle 1 du Palais de l’Europe



Vous êtes cordialement invités à ce colloque

du Conseil de l'Europe dans le cadre de son programme

"transmission de l'Holocauste et prévention des crimes contre l'humanité"

et du "Forum voix étouffées"


et en particulier à l'exposition, au concert et à la réception

dans le Foyer du Comité des Ministres

jeudi soir 7 novembre à 18h00 précises.



Inscription obligatoire dans la limite des places disponibles par mail
à: francine.mayran@gmail.com

CES INFORMATIONS SONT DIFFUSÉS À CE JOUR À UN GROUPE DE PLUS DE 925 RELATIONS DE 1ER NIVEAU ET, SI VOUS Y VOYEZ UN INTERETÀ PLUS DE 200 000 AUTRES RELATIONS DE 2ÈME NIVEAU, SI BIEN SÛR CELLES-CI SONT PAR VOUS RELAYÉES.

 

 

Transmis par Armand Ajzenberg

 

 

 

http://lesanalyseurs.over-blog.org

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 10:59

23   22

 

 

Confucius                  Ando (ou Utagawa) Hiroshige

 

18.jpg

 

 

Oublie les injures, n’oublie jamais les bienfaits.

 

 

19.jpg

 

 

 

L’homme honorable commence par appliquer ce qu’il veut enseigner ; ensuite, il enseigne.

 

19-copie-1.jpg

 

 

J’entends et j’oublie.

Je vois et je me souviens.

Je fais et je comprends.

 

 

20

 

 

Savoir que l’on sait ce que l’on sait, savoir que l’on ne sait pas ce que l’on ne sait pas, voilà la véritable science.

 

 

21.jpg

 

 

 

Pensées et reproductions d'estampes issues d'un diaporame transmis par Bernard Jabin

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 13:56

 

 

23         22

 

 

Confucius                  Ando (ou Utagawa) Hiroshige

 

12.jpg

 

Ce n’est pas un malheur d’être méconnu des hommes, mais c’est un malheur de les méconnaître.

 

13.jpg

 

 

 

Trois sortes d’amis sont utiles, trois sortes d’amis sont néfastes.

Les utiles : un ami droit,  un ami fidèle, un ami cultivé.

Les néfastes : un ami faux, un ami mou, un ami bavard.

 

 

 

14.jpg

 

Il faut se garder de trois fautes : parler sans y être invités, ce qui est impertinence ; ne pas parler quand on y est invité, ce qui est de la dissimulation ; parler sans regarder les réactions de l’autre, ce qui est de l’aveuglement.

 

15.jpg

 

Quand vous rencontrez un homme vertueux, cherchez à l’égaler.

Quand vous rencontrez un homme dénué de vertu, examinez vos propres manquements

 

 

16

 

 

Le silence est un ami qui ne trahit jamais.

 

17.jpg

 

 

Pensées et reproductions d'estampes issues d'un diaporame transmis par Bernard Jabin


Partager cet article
Repost0
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 10:50

 

23          22

 

 

 

Confucius                  Ando (ou Utagawa) Hiroshige

 

 

 

Apprendre sans réfléchir est vain.

Réfléchir sans apprendre est dangereux.

 

7.jpg

 

 

 

 

Le problème des hommes, c’est qu’ils négligent leur propre champ pour aller ensemencer celui du voisin.

 

8

 

 

Hélas ! Je n’ai encore vu personne qui aimât la vertu comme on aime la beauté corporelle.

 

9.jpg

 

 

La nature fait les hommes semblables, la vie les rend différents.

 

 

10 

 

 

 

Celui qui déplace la montagne, c’est celui qui commence par enlever les petites pierres.

 

11.jpg

 

Pensées et reproductions d'estampes issues d'un diaporame transmis par Bernard Jabin

Partager cet article
Repost0