Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Benyounès Bellagnech
  • : Analyse institutionnelle : Théorie et pratique au sein des institutions politiques, éducatives et de recherche. L'implication des individus et des groupes dans la vie politique et sociale.
  • Contact

Recherche

2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 11:07

 

L'analyse institutionnelle et la santé comme manifestations de la communauté (4)

 

 

En 1991, nous vivions au Parque Royal, avec la menace d'une épidémie de dengue et d'une épidémie de dengue hémorragique causée par le moustique transmetteur Aedis aegypti (Súmula 39, Radis, Ano VIII, Janeiro, 1991). J'utilise le terme « nous » fruit de mon implication, de mon désir d'intervenir dans cet état de choses, comme le dit Elaine, habitante du lieu. D'ailleurs, ce n'était pas la première fois qu'un moustique infestait la vie des habitants,

 

 

Cette même année, nous avons vécu une autre menace: celle du choléra. Les égouts à ciel ouvert, l'eau peu traitée ajoutée aux mauvaises conditions de santé et d'hygiène, contribuaient à la prolifération du choléra au Brésil (Súmula 41, Radis, Ano VIII,Abril, 1991). 

 

 

 

La réalité sanitaire du Parque Royalne se différenciait pas beaucoup de celle du Brésil. Il y avait un constat d'incapacité des autorités publiques à enregistrer, à divulguer et à résoudre ces problèmes.

 

 

Ces menaces nous ont mobilisés pour agir face à ce problème.

 

 

Dans un écrit de cette époque, Almeida (1991) analyse les rapports entre le mouvement de la Réforme Sanitaire (12) et la prolifération des épidémies. Il a écrit que la Réforme minimise l’importance de la participation populaire dans la production d’une conscience sanitaire qui pourrait contribuer à la résolution de ces problèmesd'endémie. L'auteur remarque une crise d'effectivité de la Réforme Sanitaire et met en question la problématique de la participation populaire. Mais nous avions un Etat qui ne donnait pas la priorité à la santé, car les gouvernants étaient guidés par la logique de la dette extérieure et intérieure, de l'inflation, des lois du marché et de ses tourmentes et laissaient une marge tendancieuse de négociation, oubliant le Brésilien des couches moins favorisées (Valla, 1998). 

 

 

Cette problématique de la participation populaire doit être analysée dans le contexte où elle apparaît. Dans ce sens, Valla (1998) montre bien les risques d'une participation populaire centralisée par les labyrinthes bureaucratiques, ou par les mains des techniciens. Dans cette problématique sont comprises les demandes de la population et les réponses que l'Etat lui donne, quand il les lui donne.

 

 

Maria Amélia, une habitante du Parque Royal avait l’habitude d'analyser la participation de la communauté traversée par l’urgence d'actions, en disant à plusieurs reprises : Nós não temos tempo a perder, nous n’avons pas de temps à perdre (Ozorio, 2004 : 196). Il est intéressant de rappeler que la distribution très inégale des revenus en vigueur dans le pays faisait résonance au Parque Royal où le revenu par tête représentait 0,25% du salaire minimum, qui à cette époque était de 80 dollars (13).

 

 

(12) La Réforme Sanitaire produite pendant la décennie 80 du XXème siècle, a pomme référence la VIIIe Conferência Nacional de Saúde (VIIIe Conférence Nationale de Santé) de 1986. Ses propositions ont fourni à l'Assemblée Nationale Constituante (ANL), des moyens pour la construction du nouveau système de santé garanti par la Constitution de 1988 (Levcovitz, 1997 : 83-106).

 

 

(13) Selon le recensement fait par la communauté. In : Projeto de Implantação do Núcleo Mèdico de Familia na Communidade do Parque Royal, Projet d’implantation du noyau Médecin de Famille dans la communauté du Parque Royal, Rio de Janeiro : Communauté Parque Royal et allii, 1993.

 

 

Lucia Ozorio

 

 

 

Mis en ligne par Benyounès et Bernadette Bellagnech

 

 

 

voir aussi : http://journalcommun.overblog.com 

 

et : http://lesanalyseurs.over-blog.org

Partager cet article
Repost0

commentaires