Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Benyounès Bellagnech
  • Le blog de Benyounès Bellagnech
  • : Analyse institutionnelle : Théorie et pratique au sein des institutions politiques, éducatives et de recherche. L'implication des individus et des groupes dans la vie politique et sociale.
  • Contact

Recherche

20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 11:06

 

Panama

 

Ricardo Escobar

 

Cette année, a été créée l’association Tortues Kuna, association loi de 1901, qui réunit celles et ceux qui souhaitent préserver un mode d’existence, protéger des zones habités par les indiens Kuna et leur biotope, et les aider en particulier à la protection des tortues luth. La réalisation d’un site Web va donner une existence publique à l’association. Étape presque obligatoire pour la demande de subventions.


Depuis la nuit des temps les “Indiens” ou premiers habitants des Amériques ont transformé leur environnement. Les Kunas, malgré toutes les tentatives de dominations venues de l’extérieur, ont su garder intacts leur identité culturelle, leur patrimoine culturel, ceci grâce à leur résistance aux invasions et à leurs rites et traditions transmis de génération en génération, à l’aide de chants psalmodiés par les sahilas.


La plupart des touristes qui découvrent la région et ceux qui séjournent dans des hôtels ou dans des cabanes kunas, repartent émerveillés. Ils perçoivent Kuna Yala comme une terre vierge, sauvage et même parfois primitive. Il leur est difficile de comprendre pourquoi ces magnifiques îlots de sables blancs parsemés de cocotiers, ne sont pas des espaces naturels, mais c’est le résultat du travail de plusieurs générations d’hommes et femmes kunas. Sans leurs efforts, les îlots seraient couverts de mangroves et remplis de moustiques ce qui les rendraient totalement inaccessibles. Cet endroit représente donc l’habitat et l’espace de survie d’un peuple indigène autonome et en lutte, alors que pour les touristes, il s’apparente à un terra nullius.


Aujourd’hui ils relèvent un autre défi, préserver malgré tout, les tortues qui frayent sur la plage de leur village. Cette plage est envahie par les déchets que l’océan charrie et qui rend très difficile l’arrivée des tortues. En effet depuis plusieurs années les enfants et la population se mobilisent pour aider la ponte des tortues luth. Menacés par les prédateurs et par les hommes, les tortues luth sont en danger d’extinction.


Les enfants, engagés dans cette démarche, ont une motivation forte pour la protection de l’environnement; l’association est là aussi pour les aider dans leur vocation à réaliser des études supérieures et, s’ils le souhaitent, suivre cette voie dans leur vie professionnelle.

 

 

Togo

 

Maëva Rechaussat, coordinatrice

 

 

Projet du CIVD : ‘Dékonou partage’ en relation avec L’AMAP : une équipe de 7 étudiants, pour la plupart de Paris 8, se prépare à se rendre à Akoumapé au Togo pendant trois semaines. Leurs objectifs – l'installation de panneaux solaires et d'un système de puits, relié aux panneaux permettant une autogestion énergétique et financière de la bibliothèque qui fut crée en 2008


– l’apport de livres pour la bibliothèque (une liste d'ouvrages nous a été donnée par le lycée et le collège du village


– des cours d'informatique pour tous, grâce à la salle installée par le CIVD en 2010 au lycée, et divers ateliers, de sport, de théâtre, de danse et autres.

 


Pour aider ce projet : https://www.leetchi.com/c/association-de-civd

 

 

Transmis par Annie Couëdel

 

http://lesanalyseurs.over-blog.org

 

 

http://journalcommun.overblog.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by Benyounès Bellagnech - dans Annonce
commenter cet article

commentaires