Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Benyounès Bellagnech
  • : Analyse institutionnelle : Théorie et pratique au sein des institutions politiques, éducatives et de recherche. L'implication des individus et des groupes dans la vie politique et sociale.
  • Contact

Recherche

10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 17:48

Lundi 4 septembre 2006, 11 heures

 

René Lourau, L’Etat inconscient.

 

Après avoir constaté que Henri Lefebvre cite souvent l’analyse institutionnelle et René Lourau dans De l’Etat et notamment dans des tomes 3 et 4, j’ai décidé d’aller voir de près ce qu’il en était de la « pensée politique » de l’analyse institutionnelle. Je sais que la question de l’Etat est fondamentale dans l’analyse institutionnelle, mais il faut que je m’applique à expliquer comment. Eh bien, cet ouvrage L’Etat inconscient donne ou expose la théorie de l’AI en matière politique. L’analyse institutionnelle n’est pas seulement une technique d’analyse des institutions, mais elle est aussi une théorie du dépérissement de l’Etat. Comment ? René Lourau, comme à son habitude, auteur impliqué, explique d’entrée de jeu comment l’idée du livre est née chez lui. Il relate certains événements qui l’ont marqué (Lettres aux lecteurs éventuels).

 

Par la suite, 15 pages et 12 points pour tenter d’étaler l’Etat inconscient. 10 chapitres et 214 pages forment le livre. Il serait presque impossible de résumer le livre. L’accès à l’ouvrage comme à d’autres écrits de Lourau s’avère parfois difficile.

 

Ma méthode de lecture consiste à poser des questions et tenter de voir comment l’auteur les traite. Ainsi, L’Etat inconscient répond à la question de l’Etat, de l’AI, de l’autogestion, du dépérissement de l’Etat, de l’AI à l’université, de l’AI ou la socianalyse généralisée, de l’organisation, du plan, de la collectivisation… Il s’agit là de concepts qui me viennent au hasard. Je tire une leçon de cette lecture : ce livre comme certains ouvrages de Georges Lapassade, d’Henri Lefebvre, peut être classé dans les fondamentaux parce qu’il reprend les concepts essentiels de l’AI. Il ne se lit pas d’un trait, mais par petits bouts ou par chapitre. Il est absolument nécessaire de le reprendre en cas de besoin.

 

Remarque : René Lourau ne reprend pas le concept de mode de production étatique et ne cite pas souvent Henri Lefebvre à ce sujet. Faut-il comprendre que les deux amis avaient des différences d’appréciation de l’Etat. C’est à creuser.

 

Benyounès Bellagnech

http://lesanalyseurs.over-blog.org

Partager cet article
Repost0

commentaires