Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Benyounès Bellagnech
  • : Analyse institutionnelle : Théorie et pratique au sein des institutions politiques, éducatives et de recherche. L'implication des individus et des groupes dans la vie politique et sociale.
  • Contact

Recherche

15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 16:43

Jasmin d’espoir

 

 

Révolution de jasmin, c’est le nom donné par les Tunisiens à leur soulèvement victorieux contre l’une des dictatures qui règnent dans le monde arabe depuis des décennies. La précipitation des événements ce vendredi 14 janvier a surpris les observateurs et les politiques de tout bord, ce qui révèle un état lamentable de méconnaissance et de perte de confiance à l’égard des masses populaires et de la rue arabe. La démonstration est donc faite de la capacité du peuple à prendre en charge son destin comme le disait le poète tunisien Abou Al Qasim Chabbi dès les années trente du siècle dernier, lequel a été chanté au cours des journées révolutionnaires en Tunisie.

 

Paradoxalement, cette révolution intervient dans un moment historique marqué par un désespoir et un pessimisme généralisé, du moins dans le monde arabe et d’une autre manière en France. Pour trouver une lueur d’espoir ces dernières années, il a fallu se tourner vers le continent américain et notamment en Amérique Latine. Nous avons toutes les raisons de capter cette lueur d’espoir, ouverte par la révolution, et un peu d’optimisme sur l’avenir du monde arabe.

 

Comme tout un chacun épris de liberté, je passe ma journée de vendredi devant la télé et l’ordinateur à recueillir les informations sur l’évolution  de la situation Jusqu’à l’annonce du départ du dictateur Ben Ali. Dans le même temps, des sentiments contradictoires m’envahissent, entre la joie et la fierté de voir un peuple se lever contre les forces obscures de la dictature et la détresse de voir des hommes tomber sous les balles, j’essaie d’imaginer la détresse des familles qui perdent leurs enfants. Que penser ou que dire ? Si non répéter avec Hemingway que toute mort est une part de notre humanité qui est amputée.

 

Pourquoi cette révolution ? C’est le sens de l’histoire ! Les piliers des régimes arabes se résument en quelques mots : Le pillage des ressources du pays par la caste au pouvoir, la terreur comme mode de gouvernement du pays et des hommes, la corruption qui sévit de haut en bas et touche également les élites de toute tendance et enfin l’absence des libertés combinée avec l’instrumentalisation de la religion créant ainsi une interférence entre le champ  politique et le champ religieux. Tout ceci génère chez les citoyens de ces pays arabes un sentiment de frustration, d’humiliation, de méprise et d’absence de créativité qui est le propre même de l’humain chez l’homme. Le citoyen a l’impression qu’on l’empêche même de vivre tout simplement. Le déclencheur de la révolution tunisienne fut ce sentiment chez le jeune qui s’est immolé à Sidi Bouzid. Des millions d’arabes subissent ces formes de répression au jour le jour.

 

Pour l’institutionnaliste que je suis, la révolution signifie le vol en éclat des institutions archaïques qui génèrent ces sentiments anti-humains, la révolution du jasmin démontre qu’il ne suffit pas de s’opposer à ces régimes autoritaires et archaïques mais qu’il faut les jeter dans la poubelle de l’histoire et créer de nouvelles institutions à même de favoriser, la vie humaine en société moderne, le sentiment d’appartenir avec fierté à cette société, la liberté de penser, d’imaginer, de se déplacer et d’agir avec la communauté et la créativité qui permet de reprendre confiance dans l’avenir de l’humain.

 

En écrivant ces mots, j’essaie de jeter une petite pierre dans l’océan d’espoir créé par la révolution du jasmin. Je pense à mes amis tunisiens : Saïda, Ali, Khaled, Khalifa, Mohammed et les autres. Que la senteur du jasmin se répande dans les autres pays arabes !

Benyounès Bellagnech

http://lesanalyseurs.over-blog.org

Partager cet article
Repost0

commentaires

A

Merci pour ta pensée. Jasmin d'espoir c'est un texte profond et émouvant sur le brave peuple tunisien.Rosa Luxemburg a écrit la théorie selon laquelle "les révolutions ne sont faîtes par personne,
mais éclatent spontanément, mués par des forces qui viennen toujours d'en bas" Mes amitiées fraternelles solidaires pour toi et les tiens.Maribel


Répondre
B


Bonjour Maribel,


Merci pour ton commentaire. Nous sommes d'accord sur le constat que la jeunesse décident de l'avenir de l'humanité y compris en faisant la révolution. Nous assistons à la révolution arabe qui
ouvre de nouvelles perspectives à l'avenir du monde.


A très bientôt 


Benyounès Bellagnech