Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Benyounès Bellagnech
  • : Analyse institutionnelle : Théorie et pratique au sein des institutions politiques, éducatives et de recherche. L'implication des individus et des groupes dans la vie politique et sociale.
  • Contact

Recherche

11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 10:48

BELLE EXCUSE : « C’ÉTAIT DANS L’ESPRIT DU TEMPS »

 

 

« On » a vu qu’eugénisme et antisémitisme étaient deux mamelles idéologiques du vichysme. « On » nous dit qu’ils étaient prégnants ou dans l’esprit du temps… pour excuser aujourd’hui leurs adeptes. Eugénisme et antisémitisme ayant existés seraient ainsi tombés du ciel, on ne sait quand, on ne sait d’où. Il n’en est rien bien sûr. Ils ont eu leurs « compositeurs », bien avant Vichy et pendant Vichy.

 

 

L’eugénisme inventé par Francis Galton en 1860 eut ensuite en France bien d’autres continuateurs : dans les années 1930, Charles Richet, Adolphe Pinard, Georges Mauco, Jacques Bertillon… suivis d’Alexis Carrel et Jean Rostand. Le mot « antisémite », lui, fut popularisé en 1879 par le publiciste allemand Wilhelm Marr. En France, l’un des principaux doctrinaires du mot est bien sûr Édouard Drumond dont « La fin d’un monde », en 1889, fut un énorme succès de librairie. Viennent ensuite Georges Vacher de Lapouge et, dès les années 1930, Montandon, Martial et l’École d’anthropologie qui eut son heure de gloire sous Vichy.

 

 

S’agissant d’eugénisme, un historien, Alain Drouard, voulant réhabiliter Alexis Carrel, distingue un eugénisme « positif » (qui vise à favoriser la reproduction des meilleurs, des plus doués et des plus forts) d’un eugénisme « négatif » (conduisant à empêcher de procréer les porteurs d’une mauvaise hérédité). Bien sûr, l’eugénisme de Carrel était « positif ». « On » a vu ce qu’il en était avec l’une de ses citations dans la chronique précédente, et que l’on peut répéter ici : « il recommandait dans « L’Homme, cet inconnu » de créer « un établissement euthanasique, pourvu de gaz appropriés », pour éliminer « ceux qui ont tués, qui ont volé à main armé, qui ont enlevé des enfants, qui ont dépouillé les pauvres, qui ont gravement trompé la confiance du public » ainsi que les « fous qui ont commis des actes criminels ».

 

 

« La distinction entre eugénisme « positif et « négatif » (qui n’est pas la même que celle faite entre eugénisme «modéré » et « dur ») est en elle-même douteuse, puisqu’elle induit une distinction morale entre un « bon » eugénisme et un « mauvais » eugénisme, attitude qui nous semble très éloignée de la démarche historienne » commente Régis Meyan dans « Le mythe de l’identité nationale », Berg International, 2009. 
http://www.amazon.fr/mythe-lidentité-nationale-Régis-Meyran/dp/2917191198 
On ne sait si Drouard distingue aussi chez Carrel (celui-ci ayant été également antisémite) une variante «positive » et une autre « négative » de l’antisémitisme? 

 

Régis Meyan signale qu’Anne Carol (« Histoire de l’eugénisme en France », Seuil, 1995) considère que l’eugénisme en France fut modéré voire utile, puisqu’il «n’a conduit, rappelons-le, qu’à l’examen prénuptial ». L’eugénisme français aurait-il été « diabolisé » et criminalisé », comme le croit cet auteur s’interroge Meyan ? Il répond : « On peut en douter, car tout projet eugéniste comprenait nécessairement l’utopie anthropologique de régénérescence de la race, ce qui revient à décréter que la « pureté » de la race est un «bon» problème scientifique, et qu’il faut pour cela exclure les « déficients » et les étrangers «inassimilable». Il ajoute dans une note : « Selon nous Anne Carol a «angélisé » l’eugénisme français en ne citant pas certaines publications et en justifiant les discours les plus durs par « l’esprit du temps » : on y lit par exemple que les propos des eugénistes les plus racistes, tels Charles Richet, René martial ou Alexis Carrel «témoignent de ce qu’il faut bien appeler un racisme ordinaire » (p.139). Ce qui n’est pas notre point de vue ». Le mensonge par omission est en effet une marque de fabrique pour qui veut absoudre de leurs péchés hommes et institutions en général et ici Carrel et Vichy en particulier. 

 

« Il en est quelques-uns en France qui n’aperçoivent l’énormité de ce qu’impliquent certaines de leurs appréciations que si une ironie extérieure l’en fait jaillir. Et qui, dans une marche funèbre, ignorent volontiers le compositeur et le chef d’orchestre pour ne considérer que la responsabilité des exécutants » écrit ironiquement Patrick Tort dans sa préface au « Train des fous » de Pierre Durand (Éditions Syllepse, 2001). 

 



C’est ce que fait, on l’a vu, Anne Carol. C’est ce que fait également Isabelle von Bueltzingsloewen qui se réfère elle aussi à l’ouvrage d’Anne Carol et qui écrit : « Les historiens spécialistes du champ ont d’ailleurs établi que l’eugénisme à la française – souvent qualifié de positif par opposition à un eugénisme négatif qui est le fait de l’Allemagne nazie […] – n’a à aucun moment débouché sur l’adoption de mesures extrêmes. Et elle ajoute, oubliant le « compositeur » : « L’influence supposée d’Alexis Carrel […] souvent présenté comme le leader incontesté du mouvement eugéniste français, n’est de toute évidence pas parvenue à s’exercer ». Pourtant, s’agissant des résultats, on a vu ce qu’il en était : en France 1,81 mort par extermination « douce », ou eugénisme « positif », pour 1 000 habitants dans les hôpitaux psychiatriques et en Allemagne entre 1,54 et 1,85 morts (selon les sources) par extermination «dure», ou eugénisme « négatif », pour 1 000 habitants. Il est vrai que pour l’historienne, en tentant de sauver Alexis Carrel il s’agit surtout d’absoudre Vichy d’avoir sciemment exterminé les fous. Elle a raison. Vichy n’a pas sciemment exterminé les malades mentaux, mais en dépit de cris d’alarme réitérés, Vichy les a sciemment laissés mourir. « Ceci pour les amateurs de « distinctions » rédemptrices » écrit Patrick Tort dans la préface déjà citée.

 

 

« C’était dans l’esprit du temps » vous dis-je ! ».

 



LinkedIn 
Message de Anne-Marie Geritzen

 
Rejoignez-moi sur ma page Facebook et commentez mes tableaux et merci de faire circuler l'information.

 
Anne M.Geritzen

 
https://www.facebook.com/pages/GeritzenArt/330266173685647 

_________________________________ 


De Claire Dehove


Sujet : Projet de femmes LAD

La vidéo sur notre projet Libre Ambulantage à Dakar est visible sur : 

http://www.kisskissbankbank.com/libre-ambulantage-a-dakar 

En mai-juin nous partons réaliser des étals ambulants avec et pour un groupe de sénégalaises. Si vous voulez nous aider avec 5 €, cliquez sur l'appel en crowfunding sur le même site de Kisskissbankbank.

 

À nous tous nous parviendrons à ce que chacune ait son propre étal. Nous avons besoin d'aide pour aller au bout de ce projet artistique et écosolidaire. Merci beaucoup de votre intérêt. Nous vous enverrons des petits cadeaux.

 

 

 

Ces informations sont diffusées à un groupe de plus de 720 relations de 1er niveau et, si vous y voyez un intérêt, à plus de 150 000 autres relations de 2ème niveau, 
si bien sûr celles-ci sont par vous relayées.

 

A suivre…

 

Transmis parArmand Ajzenberg

 

http://lesanalyseurs.over-blog.org

Partager cet article
Repost0

commentaires