Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Benyounès Bellagnech
  • : Analyse institutionnelle : Théorie et pratique au sein des institutions politiques, éducatives et de recherche. L'implication des individus et des groupes dans la vie politique et sociale.
  • Contact

Recherche

13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 10:20

Auteurs et ouvrages, précurseurs de la « non-directivité intervenante »        

 

Alfred Adler (1870 -1937)

Influencé par Freud dans ses débuts, il s’en détache et fonde une psychologie qu’il appelle « psychologie individuelle », qui annonce la non-directivité par la centration sur la personne considérée positivement. La notion de « volonté de puissance » pour compenser le complexe d’infériorité est intéressante dans la mesure où elle introduit en psychologie la notion de compensation.

Le tempérament nerveux, 1955

La psychologie de la vie, 2006

Un idéal pour la vie, 2006

 

Henri Bergson (1859 – 1941)

Auteur qui tranche sur les penseurs de son époque, comme Freud et Durkheim, par ses positions dynamiques et évolutives. Ses thèses sur l’« élan vital » sont spécialement intéressantes, du fait qu’elles mettent l’accent sur la priorité des processus vitaux.

 L’évolution créatrice, 1911.

 

Bruno Bettelheim (1903 – 1990)

Disciple de Freud, il se distingue toutefois par ses travaux dans le domaine de l’éducation. Après avoir séjourné en camp de concentration, il fonde l’Institut Orthogénique de Chicago, où il mène des expériences éducatives extrêmes avec des enfants psychotiques. Il attache une importance particulière à l’angoisse.

La forteresse vide, 1969

Un lieu où renaître, 1975

Survivre, 1979

Le poids d’une vie, 1991

 

 John Dewey (1859- 1952)

Auteur pédagogique très important, créateur de l’«école nouvelle ». Attache une grande  importance à l’attitude active de l’élève. En philosophie, il représente bien le courant humaniste, en politique, il défend ardemment la démocratie.

 Mon credo pédagogique, 1931, trad. française de My pedagogic credo, 1897.

Liberté et culture, 1955, trad. française de Freedom and Culture, 1939.  

 

Francisco Ferrer (1859 – 1909)

Militant espagnol et catalan, anarchiste, fondateur de l’Ecole moderne, où on pratique la pédagogie libertaire. En 1908, fonde la revue L’Ecole rénovée. Participe au mouvement républicain en 1909 et est condamné à mort et exécuté (13 octobre 1909).

 

Célestin Freinet (1896 -1966)

Pédagogue français, instituteur dans une école rurale, qui invente une pédagogie inspirée de Dewey, dans laquelle l’initiative libre des élèves joue un rôle fondamental. C’est aussi une pédagogie où les activités pratiques telle que l’imprimerie tiennent une grande place.

Œuvres pédagogiques, Seuil, 1994.

 

Sigmund Freud (1856 - 1939)

Il faut distinguer l’oeuvre théorique de Freud de son apport thérapeutique. Son œuvre théorique ne va pas franchement dans le sens de l’humanisme et de la non-directivité. Il s’agit plutôt d’une sorte de cognitivisme associationniste, qui fonde l’autorité de l’interprétation, grâce à l’idée d’Inconscient. Cependant la méthode utilisée par Freud dans la pratique, et qui venait de Breuer, est la parole libre et la libre association, qui permettaient certes l’interprétation, mais qui, en même temps, introduisaient la méthode non-directive.  

 

Ivan Ilich (1926 – 2002)

Penseur d’origine autrichienne et aristocratique, devenu prêtre, émigré aux Etats-Unis. Finit sa vie au Mexique où il fonde le « centre interculturel » de Cuernavaca. Critique ardent de la société contemporaine  et spécialement de l’école, il propose une société fondée sur la convivialité.

Une société sans école, 1971

Energie et Equité, 1975

La Némésismédicale, 1975

Oeuvres complètes, 2004 -2005  

 

Pierre Janet (1859 -1947)

Psychologue et philosophe, professeur au collège de France, très important pour avoir contribué à la formation d’une nouvelle psychologie, en opposition à celle de Freud. Cette « psychologie dynamique », de caractère expérimental, a pour principal mérite, de donner un statut aux actes automatiques, dans lesquelles Freud voyait  des  représentations intentionnelles, cachées dans l’Inconscient. Janet va au-delà de l’intentionnel et du volontaire, dans une zone où le psychisme réagit directement, sans élaboration rationnelle.

L’automatisme psychologique, 1889.

Névroses et idées fixes, 1898.

De l’angoisse à l’extase, 1926- 1928.

 

Michel Lobrot

http://lesanalyseurs.over-blog.org

Partager cet article
Repost0

commentaires