Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Benyounès Bellagnech
  • : Analyse institutionnelle : Théorie et pratique au sein des institutions politiques, éducatives et de recherche. L'implication des individus et des groupes dans la vie politique et sociale.
  • Contact

Recherche

16 janvier 2009 5 16 /01 /janvier /2009 10:18

Compétences et savoir-faire, qualités professionnelles et personnelles

 

Les domaines d’expertises possibles sont : l’entreprise qui peut passer une commande à l’équipe, afin de mettre en place un dispositif de diagnostic et d’analyse d’une situation de conflit et de crise en vue de son dépassement. Un établissement scolaire, d’éducation, ou un organisme social ou de formation peut également faire l’objet d’une intervention courte ou de longue durée en vue d’élucider certains types de problèmes et de mettre en place des dispositifs avec les acteurs en vue de résoudre les problèmes ou d’améliorer les conditions de fonctionnement.

La spécificité de l’approche de la pédagogie institutionnelle est un atout à explorer dans le milieu universitaire. C’est ce que j’ai fait au cours de la préparation de la thèse, ce qui m’aide à avoir un regard d’analyste sur la pédagogie à l’université et éventuellement à proposer une expertise aux universitaires. C’est un domaine où les allants de soi dominent, car il suffit d’avoir le diplôme pour enseigner. Il est temps de s’interroger sur la pédagogie universitaire.

Sur le plan technique, des outils ont été créés, telle que la liste Internet qui sert de lien entre tous les étudiants et les chercheurs qui partagent le même domaine d’intérêt. La diffusion des comptes rendus de séminaires ou de réunions créent des liens durables entre tous les membres inscrits sur cette liste. La publication de supports différents permet de disposer d’une base documentaire et d’accumuler des connaissances sur les terrains ou les sujets étudiés.

Les rencontres régulières formelles ou informelles sont l’occasion de consolider les relations de travail sur des projets ou de mettre en place de nouveaux projets.

Des connaissances acquises sont en partie exposées dans le corps de la thèse : L’entrée dans la recherche par le biais de la biographie en rédigeant mon histoire de vie m’a permis d’expliquer comment j’en suis arrivé à faire une thèse. La technique du journal me permet d’écrire au jour le jour et de réfléchir à ce que je fais et ce que je pense. C’est devenu un outil incontournable dans ma formation, outil que je peux transmettre à d’autres. S’y ajoutent une correspondance régulière via Internet et des échanges sur des thèmes destinés à la publication et la diffusion.

L’Animation de groupe, édition, publication et communication, traduction d’articles de presse de revue ou d’ouvrages, sont des acquis des expériences accumulées au cours de mon parcours.

Conception et suivi jusqu’à l’aboutissement du projet.  Projet éditorial, création de la revue, création de la collection, création de l’association, coordination entre ces projets : séminaires, réunions, animation de la liste, coordination de ces différentes activités : je suis présent et actif dans tous ces domaines en même temps.

Les moyens de communications se résument dans l’écriture d’articles, de livres, de  compte-rendus et leur diffusion par le biais d’Internet ou par voie de presse écrite ou encore dans des réunions et des assemblées.

Prévision, organisation et improvisation.  Par exemple : nous commençons à préparer un numéro de revue : des articles commencent à nous parvenir, le coordinateur ne suit pas le processus, le travail n’avance pas, un événement survient nous obligeant en quelque sorte à rectifier le tir et à attaquer un autre projet plus urgent, en reportant le premier projet sine die, sans l’abandonner totalement. Autre exemple récent : alors que nous préparons un numéro de revue dont la parution était prévue pour mai, des problèmes ont surgi au sein du laboratoire, nous consacrons une série de rencontres d’urgence pour analyser la situation et trouver des solutions. C’est l’analyse interne de la situation. Nous enregistrons les échanges que nous comptons publier dans un ouvrage. 

Concernant la gestion du temps, il est nécessaire de respecter les délais de la parution des publications. La pérennité du travail de l’association exige un minimum de ponctualité dans les réunions. La nature des projets, qu’ils soient pédagogiques, de recherche ou d’intervention, nous impose de varier entre travail intensif et réflexion dans la durée.

Le travail collectif impose à la fois l’intégration et la  distance réflexive par rapport au groupe. L’écoute des autres et le partage des tâches en fonction des aptitudes, des capacités et des potentiels des uns et des autres, sont des méthodes nécessaires au bon fonctionnement du groupe.

Faiblesse et réticence dans le domaine administratif en raison du cloisonnement et de la division accrue du travail et des tâches. C’est un défaut que je reconnais volontiers, et auquel il me faut remédier, il en va de la survie de mes projets.

En matière d’organisation, j’estime avoir des compétences vérifiées par les travaux accomplis depuis plusieurs années. Je préside l’AISF, je dirige la collection, je suis rédacteur en chef de la revue, j’anime la liste Internet, j’anime la réunion hebdomadaire du comité éditorial, et je parviens à coordonner tous ces chantiers. L’organisation de l’ensemble ne va pas de soi.

 Le français, l’arabe et l’anglais sont mes langues d’usage au quotidien et je possède une aptitude à m’intéresser à d’autres langues en fonction du moment et de l’expérience internationale. Notre activité internationale avec des partenaires étrangers encourage l’intérêt voire la nécessité de communiquer dans d’autres langues.

Maintenir et développer des relations notamment avec des étrangers exige des compétences de communication et une reconnaissance de l’autre et de sa capacité à enrichir l’échange, sans préalable sur la maîtrise de la langue ou de la discipline. L’expérience dans la traduction m’a permis d’avoir cette approche dans les relations. Le militantisme me permet de m’intéresser à la vie en collectivité et d’y contribuer par ce que je sais faire.


Résultats, impacts de la thèse

La reconnaissance de la revue par le laboratoire est un pas vers la prise en compte de ma thèse car celle-ci traite entre autres des conditions de la production de cette revue. Le paradigme de l’éducation tout au long de la vie étant l’axe principal de la recherche du laboratoire, ma thèse s’inscrit dans la même perspective. Ainsi, l’impact de la thèse sur le laboratoire sera évalué après la soutenance en fonction de mon intégration ou non dans ses projets.

 

Bon accueil de la part de l’équipe. La thèse fait déjà partie des références pédagogiques et en matière de recherche pour les étudiants de tous les niveaux des sciences de l’éducation. Elle fait l’objet d’une recherche en master par un étudiant. Une thèse de doctorat est en cours sur ma thèse et notamment sur mes journaux. Ma thèse fait aussi partie des références des cours de licence et de master en sciences de l’éducation. Sa mise en accès libre sur Internet facilite son étude.

 Les partenaires des projets cités sont satisfaits de la thèse, d’une part, du fait qu’elle traite des sujets qui nous lient, et d’autre part, cela me laissera davantage de temps pour m’occuper de la revue et de la collection.

L’introduction du concept de pédagogie du possible en matière de la recherche en sciences de l’éducation est ce qui pourrait résumer l’apport de la thèse dans le domaine scientifique.

Pour l’instant, je ne vois pas l’impact, ni le résultat économique de la thèse. Ceci étant, les réponses que j’aurais à mes demandes détermineront les retombées économiques.

 Au niveau de la société, je constate des signes de reconnaissance d’un type d’écriture et de recherche notamment dans la ville où j’habite. Application concrète dans la démocratie locale. J’ai travaillé avec une sénatrice lors des élections municipales de 2008. Nous avons enclenché un processus de démocratie active visant à faire participer les citoyens à toutes les étapes de la conception du projet de ville, de son élaboration à sa diffusion. C’est un savoir des gens, élaboré avec eux, savoir qu’ils se sont appropriés. Ce processus se poursuit dans le cadre d’une association et je coordonne un livre sur cette expérience.

   

Acquisition de compétences et projets professionnels

 

La thèse est une étape dans un processus entamé depuis plusieurs années, au cours desquelles j’ai acquis des compétences en matière de rédaction, de publication, d’édition, d’organisation de travail de groupe et d’animation. J’ai beaucoup appris en travaillant avec des pédagogues et des chercheurs.

En choisissant de m’inscrire en thèse, j’ai opté pour un projet de vie qui correspondait à ce que je souhaitais faire. La rencontre avec les fondateurs de l’analyse institutionnelle m’a conforté dans mon choix. Mon engagement dans les différents chantiers du courant de l’AI : intervention, recherche, pédagogie institutionnelle…

Etant convaincu du caractère opérationnel des outils de ce courant, je souhaite poursuivre le travail commencé : la publication de la revue, la direction de la collection et l’organisation des rencontres hebdomadaires avec les étudiants et les chercheurs. Mon directeur de recherche me soutient dans cette démarche. J’ai le soutien de l’équipe, mais je ne suis pas bien préparé sur le plan administratif. Toutefois, la survie m’oblige en ce moment à prendre n’importe quel travail et même dans ce cas mon directeur me dit de réserver une journée pour être chargé de cours à la rentrée 2008.

 

Mon projet se résume dans la consolidation et le développement de ce que j’ai indiqué. Cela suppose une reconnaissance de statut et des moyens pour le poursuivre.


 Benyounès Bellagnech
http://lesanalyseurs.over-blog.org/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires